SOS…Ma tête va exploser …quand les maux de tête nous pourrissent la vie

Photo de Francesco Ungaro sur Pexels.com

Ces premiers mots, je les ai souvent prononcés. De même que « journée canapé », ou « zut…je sens qu’elle me tombe dessus » . « Elle », c’est cette foutue migraine qui pour la première fois à mes 16 ans s’est introduite brutalement dans ma vie et ma vision avec ses lumières scintillantes comme si j’etais en boite de nuit. Je suis devenue son amie, elle est devenue mon ennemie. Elle m’a laissée en paix tout un temps pour revenir en force plus tard, la vicieuse.

J’ai tout essayé. Anti-douleurs bien entendu, des plus sages aux plus controversés, pour me mettre dans un état second, déjà qu’avec les éblouissements on se sent propulsé dans la Nième dimension. L’homéopathie… j’en ai fait des homéopathes, unicistes, pluralistes, ici et ailleurs, sans jamais trouver le bon remède. Les cures de magnésium (« Madame vous faites des crises de spasmophilie »), les cures de fer à en avoir des indigestions, les hypnothérapeutes, les magnétiseurs (‘C’est émotionnel…que s’est-il passé à votre naissance? ou avant?). Sans vouloir minimiser les connaissances et la bonne volonté de tout ce monde, je suis souvent ressortie avec de l’espoir mais aucun résultat.

Il a fallu que j’attende longtemps, de rencontrer la médecine chinoise, avant de comprendre l’origine de mes migraines.Parce que ma migraine à moi n’est pas la vôtre 🙂

Selon la théorie de la médecine chinoise il existe bien entendu plusieurs styles de céphalées, du simple mal de tête à la migraine, et plusieurs déséquilibres qui la provoquent. Les douleurs peuvent être vives ou lancinantes, accompagnées de toute une variété de symptômes comme des écoulements de nez, des bâillements, des rougeurs au visage, de la lassitude et de la fatigue, des pieds froids ou mains chaudes, de l’énervement, des nausées ou des vomissements.

Les douleurs peuvent être localisées dans toute la tête, qui semble lourde et « enveloppée dans une serviette ». Les douleurs peuvent être localisées au niveau du front, des yeux, ou des tempes ou du cou, ou encore au sommet de la tête.

Il existe des maux de tête qui s’améliorent quand on bouge, d’autres demandent du repos, de l’ombre. Les repas copieux peuvent laisser des lendemains difficiles. Des règles qui tardent, ou des règles trop copieuses sont souvent accompagnes de maux de tête. Quant à la périménopause avec son lot de bouleversements hormonaux sont aussi source de ce foutu « zut ça y est; c’est journée canapé ».

Autant de profils et de personnes qui nécessitent des traitements différents, des points d’acupuncture différents, des conseils nutritionnels différents, une hygiène de vie particulière. Nous sommes tous nés avec des constitutions, des excès, des déficiences, des déséquilibres qu’il est bon de connaitre pour pouvoir soigner nos bobos.

Née migraineuse et toujours migraineuse mais grâce à la médecine chinoise, j’ai appris à comprendre ma migraine, ses origines, comment elle s’exprime and quand elle risque de prendre le dessus.

Mes astuces : l’acupuncture en cas de crise et pour éviter les récidives; une hygiène de vie, de la phytothérapie pour tonifier les déficiences qui créent ces maux de tête et une alimentation appropriée. Il n’y a pas un remède miracle mais un remède adapté à une personne avec ses déséquilibres et leurs manifestations.

Je vous invite à être assidu et à ne pas jeter l’éponge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :