Quand nos règles n’ont plus de règles !

Apprenez à observer et connaître votre cycle car tout changement est le reflet de vos déséquilibres internes

Les règles sont parfois capricieuses mais il ne faut pas négliger leurs caprices. Le cycle menstruel est très sensible aux variations et déséquilibres du corps, qu’ils soient physiques ou émotionnels.

Ces règles sont-elles si capricieuses qu’elles pointent leur nez quand vous ne vous y attendez jamais, tantôt trop tôt, tantôt très tard, ou c’est du « grand importe quoi »?

Y a-t-il une douleur fixe en coup de couteaux, une douleur sourde et lourde, une douleur qui empire au froid, ou au contraire des coups de chaleur qui nous font éviter tout soleil; la douleur irradie-t-elle dans les jambes ou dans le dos? Cette douleur commence-t-elle avant pour s’arrêter une fois les règles installées ou durant les derniers jours des menstruations ou après.

Souffrez-vous de maux de tête avant? Sont-ils sévères et accompagnes de nausées et se déclenchent avant et dans les premiers jours ou plutôt sourds, lourds, en « arrière-fond » après? ou les deux … avez-vous de l’acné qui s’amplifie avant les règles?

Quant au système digestif, est-il aussi perturbé ? Votre poitrine est-elle distendue, douloureuse et votre humeur plutôt irritable ou dépressive?

Certains petits symptômes quand ils ne sont pas adressés suffisamment tôt débouchent sur de plus gros problèmes avec le temps; problème de fertilité parfois inexpliquée, fausses couches à répétition, kystes, endométriose, adénomyose, anémie, et des malaises et mal-être qui ne font que s’amplifier autour de la ménopause et qui sont plus difficiles à corriger.

Il n’est pas normal de souffrir chaque mois. Cela révèle un déséquilibre interne.

La médecine chinoise est excellente pour traiter les problèmes gynécologiques. Nous disposons d’un recul de plusieurs centaines d’années et nous disposons d’écrits anciens et d’études récentes et modernes à ce sujet. Dans de nombreux pays tels que les Etats-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, les cliniques de fécondation in-vitro nous envoient leurs clients pour augmenter leurs chances de conception.

Pour ma part, j’utilise l’acupuncture et la nutrition, et surtout la phytothérapie chinoise et plus particulièrement la médecine chinoise classique et les jingfang du célèbre Zhang Zhong Jing.

C’est dans sa globalité que je prends en compte la femme, qui présente souvent une panoplie de déséquilibres en plus des troubles gynécologiques et qui ne se rend pas compte que tous ces troubles aussi minimes soient-ils sont tous reliés.

Dès l’adolescence, apprenez à vos filles à s’observer et à se connaitre au lieu de prendre vite la pilule non pour son coté contraceptif mais « curatif » (je dirais « palliatif »), pilule qui va cacher des déséquilibres sans apporter de vraie solution, bien au contraire…

C’est toute l’éducation que nous leur devons, ce que j’ai fait et continue de faire avec mes propres filles qui s’étonnent de voir qu’autour d’elles cela reste un sujet tabou!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :