Je vous parle de « Qi », n’ayez crainte!

Qi, Chi,Tchi …Yin Yang … c’est quoi ce charabia ?

» L’homme puise du Ciel son souffle, de la Terre son sang, des deux son rythme de la vie. » (Lao-Tseu)

Le mot  » Qi » (« chi ») fait parfois peur et quand je le traduis par « énergie », on me regarde aussi avec méfiance. C’est un concept qui n’est pas toujours facile à expliquer car il est invisible, impalpable. Je dirais que sans lui, il n’y a pas de mouvement, pas de transformation, pas de vie. C’est cette étincelle qui permet la vie; c’est pourquoi on le traduit parfois par « énergie vitale ».

Sa présence passe inaperçue; comme la bonne santé. C’est son manque qui commence à nous alarmer; nous avons moins d’énergie à dépenser, l’envie de ne rien faire. Notre voix se fait faible et notre souffle devient court. Parler nous fatigue; notre teint devient pâle. Bouger nous fatigue encore plus et nous fait parfois transpirer. On se force à faire comme tout le monde, aller à la gym, mais on ressort la tête qui tourne et les muscles en compote, affaiblis. On commence parfois à sentir une gêne dans la poitrine, une sensation de vide ? des palpitations ? On se couvre de plus en plus, alors qu’il ne fait pas froid dehors.

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Tout se ramollit, notre silhouette, notre digestion, notre intellect, notre vie sociale, notre moral surtout. Un mal-être s’installe progressivement, un gros manque d’énergie que l’on ne s’explique pas. Notre prise de sang est nickel; nous ne sommes pas malade, mais nous n’allons pas bien…les batteries sont à plat.

« Tu as mauvaise mine aujourd’hui! » « Normal je manque de Qi! »

Vous aurez compris, vous êtes en vide de Qi . Ce vide attaque plusieurs systèmes et vient souvent accompagné de « vide de sang » mais c’est un autre sujet intéressant dont je ne parlerai pas ici.

Ceux qui sont familiers des régimes amaigrissants où il faut tout peser et limiter sa consommation de calories sont certainement familiers avec cette sensation de manque d’énergie qui arrive après coup. Pas au début où l’excitation de voir les kilos s’envoler nous rend invincible mais une fois que nous avons fondu, et que nous commençons à être fatigué, déprimé …et que nous finissons par craquer par un morceau de chocolat pour nous « ranimer ».

Une bonne partie de ce Qi provient des aliments que nous digérons et que nous transformons en énergie; d’où l’importance de manger à notre faim (enfin à 80%), de choisir de bons aliments mais surtout de bien digérer ce que nous mangeons.

Une bonne alimentation, une bonne digestion, une vie équilibrée en accord avec nos besoins et notre âge; telles sont les clés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :