La fibromyalgie ou vivre sa vie au … r a l e n t i

La fibromyalgie est enfin davantage connue ce qui ne veut pas dire qu’elle soit partout reconnue. C’est souvent un parcours du combattant pour celui qui souffre de fibromyalgie et se voit passer dans les mains de généralistes, de psychologues, de psychiatres, de neurologues et enfin de rhumatologues avant d’être enfin diagnostiqué.

Douleurs articulaires et musculaires diffuses, dépression, sommeil perturbé, incapacité à soutenir un exercice physique ou intellectuel, fatigue chronique empêchent les malades de vivre la vie qu’ils avaient choisie ou rêvée. Vivre au ralenti…

La médecine chinoise n’analyse pas le corps de la même manière que le médecine occidentale. Les symptômes de la fibromyalgie s’installent en général sur un corps affaibli. Il existe 3 centres d’énergie dans le corps (Dan tien inférieur, moyen et supérieur). Une fois l’énergie affaiblie, le peu d’énergie qui reste ne circule plus normalement dans le corps à travers les méridiens pour le nourrir. Des blocages vont s’installer et provoquer des douleurs dans les méridiens pour résumer.

Le praticien va devoir utiliser plusieurs techniques : il va falloir augmenter l’énergie des 3 centres par la moxibustion et des conseils diététiques appropriés (une mauvaise alimentation favorise l’apparition de déchêts qui entravent la bonne circulation de l’énergie); il faut aussi bien entendu travailler sur les douleurs en stimulant les points d’acupuncture sur le corps et sur la tête (craniopuncture); acupuncture en douceur car rien ne sert d’agiter et de faire circuler s’il n’y a pas assez à faire circuler.

Il existe plusieurs techniques d’acupuncture et plusieurs systèmes. Le praticien avec l’aide du patient détermineront ensemble ce qui fonctionne le mieux car toute personne est différente et unique.

La phytothérapie chinoise et le choix de remèdes spécifiques viennent à la fois renforcer l’énergie et débloquer les stagnation qui créent les douleurs. Les remèdes de phytothérapie permettent à la personne de prendre soin d’elle-même entre les séances.

Cette manière de travailler demande bien sûr du temps et de la persévérance. Comme toute maladie chronique, elle ne s’est pas installée en un jour. Même si elle a pu se déclarer soudainement, le corps a été affaibli et agressé souvent pendant un certain temps auparavant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :