Dépression et anxiété – encore tabous

Même si on en parle davantage depuis cette dure « année Covid », la dépression et l’anxiété restent des sujets tabous dans nos sociétés où l’on se doit d’être performant, invincible, beau, toujours en forme et toujours de bonne humeur pour mieux briller.

Mais ces longs mois d’incertitude, d’isolement, de changements imprévus, de restrictions sociales et culturelles, de limitation de libertés considérées comme acquises, d’obligation, de difficulté à se projeter, de tensions entre amis … ont fait naître des perturbations psychologiques et physiques même chez les personnes sans antécédents de dépression ou d’anxiété auparavant.

Dire à quelqu’un qui souffre de dépression de ‘se secouer’ ne sert à rien. Il est tout aussi illusoire, je dirais même indécent – car c’est nier un malaise psychique et physique bien réel – de demander à quelqu’un qui souffre d’angoisse ou de crises de panique d’arrêter de s’inquiéter.

Il ne s’agit pas de mauvaise volonté mais d’une veritable maladie qui touche les émotions, le comportement, la santé, bref, l’état psychique et l’état physique de la personne.

Le mental affecte le corps physique mais le corps physique affecte tout autant le mental. On ne peut dissocier les deux. Se sentir mieux physiquement, c’est se sentir mieux mentalement et psychologiquement, et vice versa.

Inutile de mentionner qu’en médecine occidentale, les options se limitent à une médication parfois lourde et parfois inefficace surtout à long terme (les antidépresseurs, les anxiolytiques, les anti-épileptiques, les somnifères) et des séances de psychothérapie qui travaillent sur le mental mais pas sur le physique.

La médecine chinoise analyse l’individu dans son ensemble.  Comment se manifeste la maladie chez cette personne? Se sent-elle plutôt triste ou plutôt irritable? A-t-elle envie de dormir davantage ou lui est-il difficile de se reposer? A-t-elle des problèmes digestifs en cas de stress? De l’anorexie? Le sentiment “d’étouffer”? “Des problèmes de mémoire ou de concentration? Des crises d’angoisse incontrôlables la nuit alors que pendant la journée tout semble bien aller? Des problèmes d’endormissement ou des réveils fréquents et des pensées parasites? Des cauchemars? A-t-elle plutôt froid ou plutôt chaud? Est-elle sensible au changement d’environnement? Vit-elle des changements hormonaux? Quel est son age ? …

La depression et l’anxiété se manifestent chez certaines personnes par de mystérieux troubles physiques , des douleurs musculaires et articulaires, une vision floue, des vertiges, des sifflement d’oreilles, de la lourdeur dans les membres, des douleurs à l’estomac, des diarrhées, des maux de tête récurrents, de la fatigue, de la somnolence, de l’apathie, de l’hypersomnie ou au contraire de l’insomnie, de l’agitation, de l’irritabilité parfois extreme, une agitation incontrollable, des difficultés pour se reposer et déconnecter, des troubles alimentaires (anorexie, boulimie, hyperphagie, la “boule au ventre”) …,

Le praticien de médecine chinoise doit prendre en compte toutes ces manifestations qui revèlent des déséquilibres internes responsables notamment de la depression et/ou de l’anxiété. En resumé, il doit determiner s’il y a « excès ou faiblesse d’énergie » et proposer des méthodes qui vont permettre au corps de retrouver son équilibre.

Sans vouloir entrer trop dans des details , voici quelques exemples de déséquilibres qui peuvent exister.

Assez fréquemment, la depression et/ou l’anxiété relèvent de ce que l’on nomme dans le jargon d’un syndrome “Taiyin avec humidité ou mucosités” La personne en plus de son manque d’entrain et d’initiative peut se sentir lourde, tout le temps trop fatiguée pour entreprendre la moindre activité physique. Elle peut avoir des désordres digestifs, des ballonnements, des selles molles, une fatigue accrue après les repas, une somnolence incontrôlable. Elle a souvent froid. Elle peut se sentir confuse, avoir du mal à se concentrer ou a comprendre ce que qu’on lui dit, ou ce qu’elle lit. Ses réflexes sont ralentis; son corps est enrobé, surtout au niveau du bas ventre et des jambes. Il lui arrive d’avoir les oreilles bouchées, le nez encombré ou d’avoir des glaires dans la gorge; parfois des vertiges. Des remèdes à base de plantes et des conseils diététiques (essentiels dans ce cas) vont l’aider à se sentir plus légère, lui redonner davantage d’énergie, régler ses problèmes digestif, lui redonner une vision plus claire de la vie (dans tous les sens du terme), lui redonner l’envie et le goût de bouger et d’aller de l’avant.

Une autre tendance tout aussi fréquente concerne les personnes qui semblent bien gérer les événements stressants mais qui accumulent leur stress et leurs tensions à l’intérieur, souvent sans même s’en apercevoir. Comme une cocotte-minute ou une bouilloire qui siffle quand la pression monte, elles finissent par exploser… en accès de colère démesurée.

Ces crises de colère, cette explosion de trop-plein qui finissent parfois en pleurs les libèrent de toute la tension intérieure qui s’est accumulée dans leur poitrine (impression de suffoquer ou de ne pas pouvoir prendre une grande respiration), leur gorge et leur estomac (impossibilité d’avaler de la nourriture, ou sensation d’estomac noué), leurs épaules (cou tendu), leur tête (céphalées du weekend).  Leur difficulté à gérer leur forte sensibilité aux événements et stimuli extérieurs (bruit, embouteillages, pression horaire …) les amène parfois à devenir accroc à des sports intenses qui les détendent momentanément mais qui à la longue vont blesser leur énergie vitale (blessures multiples, tendinites, douleurs lombaires, épuisement) . C’est un cercle vicieux. Ce sont aussi des personnes au visage anguleux qui ont besoin de prendre un peu d’alcool le soir pour se relaxer ou un somnifère avant de se mettre au lit car elles sont trop tendues et trop nerveuses pour s’endormir paisiblement. Leur sommeil est coupé par des cauchemars parfois violents (rêve de tuer ou de poursuites, d’incendies, …). Ce sont des personnes très sensibles aux excitants (chocolat, caféine). Elles se sentent oppressées et étouffent sous la tension (avec l’envie de s’échapper, de tout claquer, fuir à la campagne le weekend, quitter leur pays en pensant que ce sera mieux ailleurs …).

Des formules de plantes chinoises vont les aider non seulement à se relaxer mais également enlever les tensions en haut du corps et à mieux dormir, et renforcer leur énergie. On leur conseillera également des exercices doux et des étirements qui calment le système nerveux.

Les femmes (d’autant plus après une grossesse et un accouchement), les personnes âgées ou les personnes souffrant d’une longue maladie sont souvent touchées par un “syndrome de vide de sang avec ou sans syndrome de chaleur déficience Yangming”. Dans ce cas, la tristesse, la déprime, un sentiment d’angoisse inexpliquée empirent le soir et la nuit ou pendant les menstruations et après l’accouchement.

Elles peuvent ressentir des palpitations, une sensation de tristesse et de vide dans la poitrine, une mauvaise memoire, des membres qui s’endorment la nuit ou après avoir fait des exercices, des engourdissements du visage, des crampes musculaires, un sommeil très superficiel (l’impression de ne pas dormir et de rêver tout le temps), des cheveux qui tombent, une peau sèche, un teint terne et gris, soit des sensation de froid intense, soit une sensation de chaleur qui s’intensifie la nuit (pieds et mains chauds par exemple). Plus la personne est stimulée pendant la journée, plus elle se sentira anxieuse le soir. Un verre de lait ou un chocolat chaud ou une sucrerie quand elles sont fatiguées, déprimées ou angoissées leur redonnent un peu d’énergie, les apaisent et les aident à mieux dormir (le lait chaud du soir).

Dans ce cas, il s’agit de nourrir l’organisme affaibli, de « nourrir le sang », ce qui à la longue stabilisera les émotions, renforcera la mémoire, aidera en cas de sommeil trop superficiel et donnera le sentiment que l’on est désormais plus solide et capable d’aller de l’avant.

La beauté de la médecine chinoise est sa capacité à ré-générer le corps, à le tonifier et à le ré-équilibrer. Certains malaises et maladies, comme certaines formes de dépression, proviennent d’une déficience, d’une faiblesse du corps que les antidépresseurs et anxyolitiques ne peuvent pas renforcer.

Il existe évidemment aussi des formes de dépression et d’anxiété avec des manifestations plus intenses. Souvent la personne a une vision tout le temps très négative de la vie et pense que tout (le monde) est contre elle. Elle souffre d’insomnie, de sommeils très agités. Elle transpire facilement (transpiration odorante) et ne supporte pas la chaleur. Elle peut souffrir de problèmes de peau (surtout en bas du corps), de prurit anal, de sensation de brulure dans le bas du corps etc… L’appétit est souvent excessif; comme parfois la consommation d’alcool, de viandes et d’épices. Leur angoisse est parfois si intense qu’elles peuvent se blesser intentionnellement ou faire du mal aux autres. Les méthodes chinoises associées à la médecine occidentale peut les aider à retrouver un certain calme intérieur. Jamais bien entendu il ne sera question de remplacer la prise de medicaments.

Ces exemples ne sont pas les seuls mais illustrent comment la medicine chinoise explique les différentes manifestations de la depression et de l’anxiete et ce quelle propose en fonction du bilan effectué.

Selon le bilan et les déséquilibres, il est essentiel de combiner plusieurs méthodes : des formules de plantes chinoises spécifiques à utiliser en décoction ou en tisane, des séances d’acupuncture ou d’acupressure, de la moxibustion (technique qui consiste à bruler des moxas d’armoise sur certains points d’acupuncture pour renforcer le corps) et surtout des séances de craniopuncture (acupuncture sur certaines zones du crâne) qui donne de bons résultats.L’acupuncture cranienne (craniopuncture) est très efficace et largement utilisée en Chine dans les problèmes neurologiques (sclérose en plaques, Parkinson, avc, névrose, dépression etc.). Il s’agit de travailler certaines lignes du crane (les lignes pré-moteur nommées les « lignes du bonheur », les lignes de l’anxiéte, les lignes de Foie et de la colère etc.).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :