Vous souffrez chaque mois de fortes douleurs menstruelles ? Il existe des solutions

Les douleurs menstruelles sont courantes surtout chez les jeunes femmes. Souvent ces douleurs sont accompagnées de caillots, de migraines et de nausées/vomissements.

Une des questions entre autres que nous posons en tant que praticien de médecine chinoise et dont la réponse determine les méthodes que l’on va utiliser pour éliminer a long terme ces douleurs : Avez-vous envie de mettre de la chaleur sur votre ventre ou/et votre dos quand vous avez mal (pendant les règles)?

Dans ce cas, nous savons que les douleurs sont causées par une « stase de sang due au froid »; en effet le froid envahit facilement l’utérus par le biais du méridien du Foie qui qui va du pied (gros orteil) à l’utérus (en passant le long de la partie médiane de la jambe). Le froid provoque de fortes douleurs, identiques à des contractions (le froid contracte). Les anti-douleurs et les anti-inflammatoires pris en cas de crise sont de nature froide et ne font qu’accentuer le problème sur le long terme.

Face à ce genre de patiente, et après avoir posé toutes les questions nécessaires pour établir un bilan de médecine chinoise, le praticien en phytothérapie chinoise conseillera une décoction de plantes chinoises appelée « Wen jing tang ». Cette décoction (selon les principes de la médecine chinoise) réchauffe l’utérus, facilite la circulation du sang, tonifie le centre, élimine l’humidité et nourrit le sang. C’est une decoction très utilisée aussi en cas d’infertilité par « froid de l’uterus ». Cette formule s’adresse d’autant mieux aux femmes migraineuses qui ont tendance a souffrir de céphalée frontale pendant les règles, avec parfois la présence de douleurs articulaires importantes (aux mains et orteils); elles peuvent souffrir de vomissements (de matière mousseuse, pas d’aliments) et le besoin de s’isoler de la lumière, du bruit et des odeurs.

On proposera des séances de moxibustion (voir photo) indispensables pour réchauffer l’utérus en profondeur (contrairement à une bouillotte) en cabinet et à la maison.

Moxibustion d’armoise

Pour les conseils de diététique, il faudra éviter toutes les crudités et salades (tout le temps), les boissons glacées, les glaces, les produits laitiers, le gluten, certaines céréales, les fruits, le sucre. Eviter les aliments amers et acides. Manger des soupes de poissons ou des bouillons de poule (cuisson longue durée avec le os). Aliments à favoriser : poireau, cannelle, safran, poivre de Sichuan, gingembre frais, agneau ou mouton (viande de nature plus chaude que le boeuf), champignons noirs, gruaux de riz aux noix en petit déjeuner, cacahuètes non salées et cuites, fenouil; décoction de jujube-gingembre et cannelle ou poivre de Sichuan … Préférer les cuissons longues (plats mijotés) ou les cuissons au four à haute température.

Les conseils d’hygiène qui suivent sont valables pour toutes les femmes et jeunes filles: ne pas nager pendant les règles, d’autant plus si l’eau est froide; éviter les tampons surtout s’il y a douleur; bien se couvrir le ventre et le bas du dos (et surtout pas de nombril à l’air même en dehors des règles); porter des chaussettes la nuit avant et pendant les règles; manger un peu de chocolat noir (OUI!!! ); ne pas trop se fatiguer les yeux.

Après les règles, consommer de la mélasse par exemple pour fortifier le sang.

Exemple de patiente qui souffre de stase de sang due au froid notamment et pourrait bénéficier de cette formule de plantes modifiée : femme de 29 ans qui souffre de règles très douloureuses en coup de poings dans le bas ventre depuis plus de 10 ans; présence de caillots mais peu de saignement. Règles en général en retard. Douleurs pendant l’ovulation avec parfois perte de sang. Elle transpire facilement mais a généralement très froid et ne supporte pas le froid, l’humidité et le vent; elle a les mains encore plus froides au moment des règles et parfois des frissons. Elle est irritable surtout quand elle est fatiguée; elle souffre de palpitations occasionnelles, pires la nuit parfois avec anxiété. Elle dort mal. Elle a une tendance dépressive. Aucune soif particulière. Parfois des nausées après avoir mangé et sensation de blocage au niveau de l’estomac. Bouche et lèvres sèches, cheveux ternes et fragiles; peau sèche et rugueuse; constipation (selle un jour sur deux); nez souvent bouché; beaucoup de stress; teint pale, langue pale violacée, enduit blanc.

langue pale violacée enduit gras à la racine signe de déficience de yang et de froid er d’humidité dans le Jiao inferieur

Si cette personne souffrait davantage de sensation de chaleur, d’acné éventuelle ou de couperose, de douleur pendant les règles mais avec une sensation de brulure et qui ne supporte absolument pas la bouillotte, la formule de plantes conseillée et les méthodes utilisées seraient différentes car la cause du problème est différent.

Je n’ai pas abordé les douleurs de l’endométriose, l’adénomyose, les kystes ovariens … qui sont également pris en charge mais nécessitent toujours un bon bilan.

Une douleur = plusieurs raisons = différentes méthodes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :