J’ai des « rhumatismes »…

Nombreux sont ceux qui viennent nous voir pour des douleurs chroniques qu’ils trainent souvent depuis très longtemps.

Les douleurs chroniques dès 45 ans affectent en général le bas du dos (les lombaires) et les genoux. Les mouvements de flexion et extension sont douloureux surtout le matin ou après une longue immobilité. Bouger dérouille le corps et les articulations ankylosées. Mais bouger peut aussi fatiguer le corps, surtout lorsque ces douleurs sont accompagnées de signes de « faiblesse ou déficience de l’énergie du Foie et des Reins (je précise qu’il s’agit d’une terminologie et de concepts propres à la médecine chinoise). Dans ce cas, il peut aussi y a voir d’autres signes de fatigue, des vertiges, des acouphènes qui empirent le soir et la nuit (bruits dans les oreilles ou la tête), l’envie d’uriner souvent (surtout la nuit) et davantage quand on est fatigué. Le dos et les genoux sont souvent froids et le froid extérieur accroit la douleur. Il s’agit ici de renforcer le système Rein (yin et/ou yang) grâce à une alimentation adéquate qui renforce ce système, des conseils d’hygiène (suffisamment de repos, des exercices légers mais quotidiens, pas de surmenage physique).

Il est bon de faire des exercices doux qui travaillent la mobilité (pas le système cardio vasculaire) comme la marche, le yoga, le tai chi ou le qigong, les étirements mais de ne pas trop en faire. Tout exercice qui fait transpirer sera déconseillé.

Une trop forte transpiration sur le long terme affaiblit le corps. On dit en médecine chinoise que cette perte de liquides affaiblit le sang, provoquant des crampes musculaires (la nuit ou lors d’un exercice prolongé), des spasmes abdominaux, et sur le long terme une fatigue et atrophie des membres parce que les muscles ne sont pas assez nourris.

Une amie japonaise d’une quarantaine d’années, venue faire le marathon de Paris, me téléphone juste avant et me dit ‘je m’entraine depuis 9 mois mais je sais que je vais devoir arrêter avant la fin parce que j’ai des crampes au mollet. Au Japon, on donne dans ce cas une boisson de la médecine kanpo/kampo (la médecine Kampo est issue de la médecine chinoise; elle utilise les plantes chinoises pour en faire des remèdes standardisés très reconnus et intégrés dans le système de soins japonais )… » et je termine sa phrase en lui disant  » il s’agit d’une décoction de réglisse et de pivoine blanche ». Bingo. Je sais ce qu’elle devra faire dorénavant.

A chaque douleur sa cause, sa diététique, ses plantes, ses soins…car votre douleur n’est pas celle de votre voisin.

Les articulations gonflées (doigts, orteils, genoux) font partie d’un autre schéma (mais les schémas peuvent s’additionner) et répondront mieux à un changement d’alimentation car le déséquilibre est aussi dans l’interne. Les douleurs sont dans ce cas accompagnées de lourdeur, de pesanteur des membres, de fatigue chronique,de réveil matinal difficile, de somnolence et parfois de réels soucis digestifs. Il s’agira d’éliminer certains aliments : tous les produits laitiers et les fromages, le sucre, les féculents, les crudités, les laitues, les boissons froides, les glaces, les smoothies, les fritures, les graisses, les repas copieux … Il s’agira de choisir des aliments simples, cuisinés sans sauce mais assaisonnés avec quelques épices qui aident leur digestion (gingembre, cannelle, ciboulette, curcuma, graines de moutarde, thym par exemple). Des décoctions de plantes spécifiques (prescrites après un bilan uniquement) permettront d’améliorer la digestion et d’éliminer cette « eau qui stagne » au niveau des articulations et parfois aussi à l’intérieur du système digestif.

Dans les deux cas, l’ajout d’un peu d’alcool dans certaines cuissons peut aider a promouvoir la circulation de l’énergie en surface, dans les articulations.

Des massages et des moxas améliorent les douleurs aggravées par le froid (et l’humidité) . L’application de froid, les bains froids, nager dans l’eau froide sont totalement déconseillés.

Par contre, pas d’alcool, pas d’épices, pas de chaleur et de massages sur des articulations douloureuses gonflées, chaudes et rouges (douleur qui empire la nuit) surtout au niveau du bas du corps (pieds, orteils) qui sont parfois accompagnées de sensation de fièvre ou chaleur dans le corps, de problèmes cutanés éventuellement, de bouche sèche, éventuellement de vertiges, de soif… Tous ces signes révèlent un état « d’excès de chaleur et d’humidité-chaleur ». Une combinaison de plantes chinoises (Zhi mu, bai zhu/Cang zhu, etc) vont permettre d’éliminer cette humidité et l’inflammation/chaleur localisée. Ici aussi un régime strict, qui favorise des aliments amers et insipides, des aliments neutre et frais, est essentiel.

Les douleurs les plus fortes et les plus ankylosantes sont souvent dues au froid. Il suffit de tenir un glaçon dans la main pour se rendre compte de la douleur que ce froid provoque. Il contracte le muscles et les vaisseaux sanguins. Les personnes qui souffrent de la maladie de Raynaud par exemple connaissent bien ce phénomène et cette douleur localisée essentiellement aux doigts. Dans ce cas, il n’y a généralement pas de problèmes internes mais la présence de froid qui a pénétré les méridiens (la couleur blanche puis rouge bleutée est synonyme de froid). Une formule de plantes telle que Dang gui si ni tang permettra d’expulser le froid et de réchauffer les méridiens, de fortifier le sang et de promouvoir une meilleur circulation du sang. Quant aux individus qui ont les membres endormis, ou des tremblements, ou des jambes très oedémateuses et qui transpirent facilement… tous font face à une autre problématique et un autre bilan

La prise du pouls chinois et son analyse par rapport aux douleurs et autres plaintes de l’individu va permettre de comprendre quel système est en déséquilibre et comment procéder. La prise du pouls chinois interpelle souvent. Il ne s’agit pas uniquement de vérifier le rythme lent ou rapide mais la qualité et la profondeur du pouls à plusieurs endroits et qui n’a rien à voir avec la prise de pouls de la médecine occidentale. La palpation des méridiens, la couleur de la langue, l’observation du teint, l’analyse des plaintes vont faire sens et amener le praticien vers un bilan et un soulagement des douleurs sur le long terme.

Dans tous les cas de douleurs chroniques il faudra comprendre et accepter que ce n’est pas en une ou deux visites que le problème sera résolu mais un mieux-être devrait se faire ressentir au fur et à mesure.

Question clé et réflexion clé : êtes-vous prêt à faire l’effort de …changer votre style de vie, votre alimentation, vos croyances …

Etes-vous prêt à investir dans votre bien-être?

En valez-vous la peine?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :