Perte de cheveux/alopécie: plusieurs causes = plusieurs stratégies

Perdre ses cheveux est, avec l’acné je pense, une des causes de détresse morale chez les femmes les plus sévères.

En tant que praticienne en phytothérapie chinoise, je reçois souvent des femmes qui cherchent à retrouver le belle chevelure qu’elles ont perdue après des grossesses, après des régimes, à cause de perturbations hormonales, après des périodes de stress intense…

La manière de procéder en médecine chinoise n’est pas de proposer systématiquement un complement alimentaire standard comme on en trouve à la pelle en pharmacie mais de faire un bilan pour déterminer quelles sont les causes profondes de cette perte de cheveux. A quoi bon proposer des vitamines pour booster la repousse capillaire si on oublie d’éliminer la cause profonde; car ce déséquilibre va se manifester également à d’autres endroits, parfois bien éloignés de la tête!

La premiere étape est de consulter un médecin pour faire un bilan sanguin et verifier s’il n’y a pas d’anémie.

Selon la médecine chinoise, les cheveux sont « le prolongement du sang ». Il faut un sang riche en nutriments et il faut aussi que ce sang circule correctement et sans contrainte afin qu’il puisse aller en toute liberté nourrir le cuir chevelu.

Le sang doit être riche en nutriments

La perte de cheveux due à un sang trop pauvre est courante chez les femmes après l’accouchement, les femmes qui ont des menstruations très fortes, les personnes affaiblies ou anorexiques, certains végétariens et les personnes âgées. Il faudra renforcer la qualité du sang (qualité que l’on ne voit pas toujours dans une prise de sang sauf en cas d’anémie) avec des plantes chinoises qui tonifient le sang mais également qui renforcent le système digestif de la personne afin de lui permettre d’assimiler les aliments. Ces personnes se sentent souvent fatiguées, essoufflées; elles ont les mains froides, les ongles friables, la peau sèche et le teint sans éclat. Des conseils diététiques sont essentiels (éliminer les aliments de nature froide, les crudités etc.) our améliorer la qualité du sang et la bonne absorption des aliments.

Le sang doit pouvoir circuler librement jusqu’aux cheveux.

En médecine chinoise on parle souvent de stagnation d’énergie et de stase de sang. Il s’agit d’un déséquilibre énergétique très courant qui touche femmes et hommes et qui se développe à la suite d’une période de stress intense ou après des années de frustration et d’émotions refoulées ou de mauvaise adaptation aux événements et exigences de la vie. Le sang est riche mais il circule mal en résumé. Dans ce cas la perte de cheveux s’accompagne d’irritabilité ou humeur en dents de scie (soupe au lait), d’humeur dépressive, de sensation d’oppression au niveau de la poitrine ou de l’estomac, de règles douloureuses ou irrégulières (avec parfois des caillots), de syndrome prémenstruel, de maux de tête, de bruits dans les oreilles, d’anxiété, de sommeil difficile, d’hypertension, etc. La personne se sent fatiguée nerveusement mais pas toujours physiquement au début. Ou elle confond fatigue physique avec relaxation après un séance d’acupuncture ou de massage qui « l’épuise. » Elle peut avoir tendance à faire du sport pour se relaxer et en devient dépendante sinon elle est de mauvaise humeur. Elle peut développer des troubles alimentaires (manger trop, manger tout le temps ou ne plus manger) en période de stress. Elle a tendance à « prendre sur elle » jusqu’au moment où elle fait un burn-out. On doit faire appel à des formulations spécifiques de plantes chinoises très connues des praticiens et utilisées depuis des siècles ( Chai hu, Dan shen en chinois ou sauge rouge, yu jin ou un certain type de curcuma, tao ren ou noyaux de pêche … ) qui vont permettre au sang et au Qi (énergie) de circuler librement à travers les méridiens. Ces plantes prises oralement (en décoction, ou en poudres concentrées mélangées dans de l’eau chaude ou en gélules éventuellement) sont une bénédiction pour ces personnes stressées ou sous tension et qui ne s’en rendent pas toujours compte d’ailleurs (contrairement à leur entourage). Des vitamines pour nourrir le sang dans ce cas risquent même d’empirer la situation. Des séances d’acupuncture régulières sont très bénéfiques pour libérer les blocages qui empêchent la bonne circulation de l’énergie dans les méridiens et pour les apaiser.

Dans certains cas, les cheveux sont « étouffés » par une peau et un cuir chevelu trop gras. Ces personnes ont souvent en même temps des problèmes d’acné, des dermatites (séborrhéiques) , des déséquilibres hormonaux (syndrome des ovaires polykystiques par ex), des problèmes digestifs. On parle alors d’humidité, et souvent « d’humidité chaleur » qui va aussi demander une autre stratégie.

Le « syndrome de chaleur dans le sang » est très courant chez les plus jeunes. Ce désequilibre est provoqué aussi par un stress prolongé accompagné d’anxiéte, par une constitution « chaude » à tendance inflammatoire, par un régime trop épicé ou riche en viandes rouges qui échauffe le corps, par la consommation d’alcool et de tabac. Le sang « asséché » par cette chaleur ne parvient plus à nourrir correctement le cuir chevelu et la peau du visage. Il peut y avoir ou pas en même temps de l’eczéma (qui peut saigner facilement), ou des démangeaisons ou du moins de la sécheresse. Dans ce cas, la stratégie de la médecine chinoise est dans un premier temps de « rafraichir le sang » avec des plantes spécifiques qui vont apaiser l’inflammation. Dans un second temps, il faudra re-nourrir le sang (avec des baies de goji appelée Gou gi zhi, du sésame noir, des racines de Dang gui …) et ensuite faire monter ce sang correctement jusqu’à la tête pour hydrater et nourrir la peau et les cheveux. Bai ji li, Man jing zi sont des plantes excellentes pour diriger la nutrition vers la tête, les cheveux, les yeux.. mais tout d’abord il faut bien comprendre que certaines étapes sont nécessaires avant.

Dans tous les cas, il faut aussi penser à calmer la personne qui est en détresse par rapport à cette perte de cheveux obsédante. On utilise l’acupuncture, les massages bien-être en insistant sur des points d’acupuncture particuliers et des formulations à base de substances minérales qui apaisent le système nerveux et des fleurs aussi qui rendent les émotions plus « légères » (comme les pétales de fleurs).

Combien de temps cela va-t-il prendre? Tout dépend du déséquilibre de chacun.

Il faut au moins 3 mois avant de commencer à voir une différence. On doit aussi sentir une différence à différents niveaux dans le corps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :