Déprime,angoisse , palpitations, poitrine ou gorge qui se serrent, nausées, sueurs, étourdissements, tremblements?

Le Corps a ses raisons que la Raison ne connait pas

Mon père en vieillissant se réveillait souvent la nuit en gémissant avec la peur au ventre.  » Mais de quoi as-tu peur? pourquoi as-tu tout le temps peur? » Question sans réponse bien évidemment. Papa avait « un vide de sang et un blocage par mucosités », entre autres.

 » Il faut sortir et vous changer les idées! », ou « relaxez-vous un peu, arrêtez de broyer du noir! »… tant de reflexions que j’entends et qui sont dénuées de toute empathie et de toute comprehension du problème. Oui c’est agaçant et difficile pour l’entourage! mais aussi pour la personne concernée qui n’en peut rien et ne peut avoir le contrôle sur son état.

La médecine chinoise depuis des centaines d’années envisage ce que l’on appelle « dépression, anxiété, crise de panique » en Occident comme des déséquilibres à l’intérieur du corps (et non du cerveau) qui sont responsables des manifestations physiques variées et inexplicables (sans que la personne ne se sente depressive bien souvent). C’est donc en rétablissant ces déséquilibres physiques et « énergétiques » (on ne parle pas de sciences occultes ici, rien à voir) que la personne parvient enfin à relaxer SON CORPS ET SON MENTAL.

On travaille sur le corps pour influencer le mental. Il ne s’agit donc pas d’enseigner des techniques de relaxation ou d’hypnose fort utiles mais souvent insuffisantes car le corps a ses raison que la raison ne connait pas. La médecine occidentale vient d’émettre l’hypothèse que le système digestif et les intestins sont notre « 2me cerveau », responsables de nos humeurs. Cela fait bien longtemps que la médecine chinoise utilise le corps, et dans tous les cas le système digestif, pour soigner l’esprit.

Utiliser l’esprit pour dompter le corps, c’est demander à une femme en dépression post- partum d’avoir des pensées positives ou d’aller se changer les idées pour aller mieux! Pour la médecine chinoise, cette depression provient d’un vide de sang et de liquides organiques que l’on rencontre souvent chez les femmes après l’accouchement, pendant et après l’allaitement et tout simplement chez les femmes qui souffrent de tristesse prémenstruelle. L’approche du mental qui prévaut sur le physique est aussi une approche très culpabilisante, c’est comme demander à une femme en péri-ménopause de contrôler les bouffées de chaleur et les palpitations qui l’angoissent.

La question la plus importante : comment rétablir l’équilibre ?

Par un ré-équilibrage sur le plan physique et énergétique : un bilan de médecine chinoise détermine quels sont les déséquilibres responsables des manifestations physiques et psychiques, des séances d’acupuncture (corps et crâne) et de la phytothérapie chinoise individualisée, qui est pour moi essentielle entre les séances d’acupuncture; et des conseils diététiques et d’hygiène de vie (c’est à ce niveau que les séances de relaxation, d’hypnose, de yoga, de Qigong etc peuvent aider).

Un bilan pour une approche personnalisée parce qu’il n’y a PAS UN protocole UNIQUE.

Certaines personnes en plus d’un état d’agitation physique et mentale manifeste et visible (le besoin de bouger tout le temps) vont avoir des manifestations digestives : « j’ai l’estomac noué ou la gorge noué; j’ai des diarrhées quand je suis stressé. Je mange tout le temps pour me calmer…

D’autres personnes ressentiront plus de l’apathie physique, l’envie de se couvrir, de la lourdeur, de la fatigue physique (aucune énergie pour agir et parler les fatigue), une envie irrepressible de dormir après les repas, l’envie de sucre, des difficultés de concentration et de réflexion/logique, des difficultés d’endormissement parce qu’on pense, une peur cachée de la mort, une forme d’anxiété sous-jacente mais sans agitation; ce sont plus des pensées negatives récurrentes ou on se fait « du soucis pour tout et rien » et tout le temps. Des formules de plantes chinoises qui éliminent la lourdeur et l’apathie et réveillent les sens, éclaircissent l’esprit vont les aider à penser clairement, à retrouver de l’énergie pour faire des projets.

Lorsque la tristesse est évidente, profonde, que la personne ne peut retenir ses larmes, comme on peut le voir pendant le deuil (deuil d’une personne décédée, d’une relation amoureuses, d’une situation professionnelle ou toute autre perte), des formules de plantes qui vont « nourrir le sang et l’énergie Coeur et du Poumon » et calmer l’hyperémotivité, telles que Gan mai Dao tang (en réalité un simple mélange de dattes chinoises, de réglisse et de blé tendre) sont utilisées. S’il s’agit d’une femme qui se sent triste après un accouchement, un allaitement prolongé, ou pendant les règles, que les cheveux tombent, que la peau est sèche, que la tristesse arrive davantage le soir ou la nuit, que le sommeil est superficiel (réveil au moindre bruit, difficultés de s’endormir quand on est trop fatigue ou que l’on a dépasse l’heure de dormir) il faut renforcer le sang afin que la personne retrouve l’énergie pour affronter le quotidien (c’est souvent la peur de ne pas avoir la force pour y arriver).

Quand il y a de fortes crises d’angoisse évidentes, avec des palpitations cardiaques, de l’oppression au niveau du thorax, une forte agitation incontrôlable, le besoin et la difficulté à prendre des respirations profondes parce qu’il y a trop de tension dans la poitrine et l’abdomen, la peur de sentir « coincé » et de suffoquer (dans un ascenseur, dans un travail, une relation amoureuse, ou même un col roulé ou un foulard), parfois des bouffées de chaleur ou des transpirations anormales, des sifflements d’oreille, on parle de « syndrome Shaoyang/Jueyin » souvent associé à du « Yangming ». Certains jours tout va bine, puis le lendemain dès que le niveau de stimulation a été dépassé, c’est rebelote. Ces personnes se sentent mal à nouveau, au bord de l’implosion/explosion. Des formules de pharmacopée chinoise telles que Xiao chai hu Tang, Chai Hu Jia Long gu mu li Tang, Chai hu Gui zhi Gan jiang Tang sont composées de plantes qui vont d’une part calmer l’agitation physique et mentale et renforcer à la longue la personne afin qu’elle puisse faire face au stress et aux stimulations excessives de l’extérieur.

Un corps fort est capable de faire face

Un corps équilibré où réside un esprit apaisé

Combien de temps pour des résultats?

Tout depend du déséquilibre et souvent des déséquilibres. Une amelioration des manifestations physiques commence en général à se ressentir après 2 semaines minimum. Il faudra un suivi important et continu afin d’ajuster et de personnaliser selon les besoins et l’évolution des manifestations. La durée dépend de chacun mais de toute façon il faudra plusieurs mois, surtout quand il y a au départ un vide/une faiblesse sous-jacente dans le corps.

Est-ce compatible avec un traitement médicamenteux?

Oui. Il n’est jamais question de se substituer au médecin. Certaines personnes sont sous traitement, ou en cours de sevrage ou n’ont jamais rien pris. La vison de la médecine chinoise ne remplace pas celle de la médecine occidentale. Toutes deux sont différentes et utilisent des outils qui sont les leurs, et ne sont pas incompatibles.

La boucle n’est pas bouclée et ce n’est qu’un bref aperçu, une tentative d’explication de certains principes de médecine chinoise et de la vision qu’elle a de ce que l’on nomme dépression, anxiété et tous les substantifs qui sont utilisés. Pour moi, le nom n’a pas tellement d’importance; les manifestations par contre sont éloquentes et explicables.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :