Désir de bébé, fertilité et médecine chinoise

On ne le sait peut-être pas en France mais dans de nombreux pays en Asie et à l’extérieur de l’Asie, la médecine chinoise est réputée pour son efficacité sur les problèmes gynécologiques et les problèmes de fertilité, que la cause soit diagnostiquée ou pas. Aux Etats-Unis et au Canada (où j’ai obtenu mon diplôme de Praticienne de Médecine chinoise), les cliniques de fertilité travaillent main dans la main avec les praticiens, que ce soit avant, pendant ou après les traitements hormonaux.

Indépendamment des traitements hormonaux, la médecine chinoise détermine quels sont les déséquilibres internes qui empêchent la femme de tomber enceinte ou de rester enceinte. Il est essentiel de savoir si la femme a eu des fausses couches auparavant ou des avortements car tous deux provoquent ce que l’on appelle une « stase de sang » dans le petit bassin qu’il faut éliminer avant toute tentative-bébé au risque de ne pas pouvoir mener la grossesse à terme. Cela se fait par l’acupuncture, moyennement efficace ou du moins plus lente dans ce cas, mais surtout grâce à des formules de plantes chinoises qui vont stimuler la circulation du sang et redonner de la vitalité au système reproducteur. On repart sur de bonnes bases en quelque sorte. Au niveau diététique, il faut éliminer toute nourriture « refroidissante » (crudités, boissons glacées, produits laitiers etc).

Il va souvent falloir régulariser les règles, qui sont souvent devenues anarchiques après des années de contraception orale. Plusieurs cas se présentent selon les manifestations; y a-t-il des troubles digestifs pendant les règles (nausées, constipation, selles molles) ? une fatigue plus intense? des douleurs musculaires ou articulaires avant les règles? des douleurs aux seins? des troubles de l’humeur? des saignements pendant l’ovulation? Autant de manifestations qui vont déterminer les formules de phytothérapie chinoise qu’il conviendra de prescrire, que ce soit Xiao Chai hu tang, Si ni san, Da Chai hu tang, Chai hu Gui zhi Gan jiang Tang etc.

L’infertilité masculine a ses formules de plantes aussi. Elles sont moins nombreuses mais efficaces sur la qualité du sperme ou les problèmes d’érection.

En même temps que l’on régularise les règles et que l’on fait circuler le sang avec fluidité, il faut s’assurer de la « bonne qualité du sang »qui nourrit les organes et l’utérus.

La plupart du temps, sans nécessairement être anémiques, les femmes ont des manifestations de « vide de sang » : des palpitations, des vertiges, de l’anxiété ou de la dépression surtout en soirée et la nuit, des insomnies, des crampes musculaires, des fourmillements dans les membres, de la faiblesse musculaire, des troubles de la mémoire, des règles trop faibles ou du sang trop liquide et pâle, par exemple. Il faut enrichir le sang en mangeant plus de substances animales (désolée, on n’enrichit pas le sang en mangeant des légumes et des céréales), et à l’aide de décoction de plantes spécifiques. On adoptera une bonne hygiène de vie : dodo avant 22 h car la nuit correspond au yin, au sang qui nourrit tous les organes et l’utérus; un peu d’activité physique comme de la marche, du yoga, mais pas trop car l’activité physique intense consomme trop nos réserves en sang . Il est intéressant de constater que les personnes en vide de sang ont souvent du mal à s’endormir ou ont un sommeil trop léger … cercle vicieux qu’il faut casser; certaines ont besoin d’un verre de lait (sucré) ou d’une collation avant de se coucher, autre signe de vide de sang.

On renforce le sang en mangeant du sang, de la viande (du boudin!) ou de l’os a moelle … entre autres. Le végétarisme est déconseillé quand on essaie de tomber enceinte. Je n’ai pas la prétention d’avoir inventé ce ce principe …

La température du corps et du petit bassin est très importante. Selon le diction « on ne fait pas de petits pains dans un four froid », l’utérus doit avoir la température idéale pour recevoir et conserver l’embryon. Comment savoir? Tels des enquêteurs, les praticiens recherchent des indices. En touchant le corps du patient, sentons-nous une différence de température entre le ventre et le reste du corps, entre le bas du ventre et l’estomac, la tête, les mains? La couleur de la peau? Y a-t-il des manifestations de « froid dans l’utérus », c’est-a-dire des douleurs sévères améliorées avec une bouillotte, souvent des maux de tête sévères pendant les règles accompagnés de vomissements (quand le froid est présent au delà du bassin), des douleurs dans les mains (les mains étant comme la tête une autre extrémité), une langue pale avec un enduit blanc (signe de froid), parfois des diarrhées pendant les règles, etc. La médecine chinoise regorge de prescriptions de phytothérapie et de méthodes pour éliminer ce froid qui est à l’origine de bien des problèmes. L’une de ses prescriptions célèbres appelées « Wen Jing Tang » réchauffe les méridiens et le bas ventre et expulse le froid.

La moxibustion, c’est-à-dire le fait de chauffer certains points d’acupuncture avec des bâtons de plante d’armoise est également conseillée pour chasser le froid et renforcer le corps. Il d’agit d’une pratique courante en médecine chinoise que l’on utilise à la place de ou en parallèle à l’acupuncture selon les cas. La moxibustion est bien plus efficace qu’une simple bouillotte.

séance de moxibustion

Comment est-il possible d’avoir un utérus froid? A cause de certaines pratiques comme par exemple nager dans de l’eau froide (surtout pendant les règles!), marcher à pieds nus, se découvrir le nombril et le bas du dos, s’asseoir sur un sol froid, manger des aliments trop rafraichissants … non à la mode du « manger cru c’est mieux pour nous » ou non à la mode du « régime spiruline pour tous »!

Dans tous les cas cités, la médecine occidentale n’a pas nécessairement diagnostiqué de problème de fertilité. On demande au couple de se relaxer et on leur dit que le problème est sans doute psychologique.

Quand prise de sang, irm, échographie ou hystéroscopie montrent des anomalies (endométriose, adénomyose, kystes, syndrome des ovaires polykystiques, dérèglement hormonal …), cela ne change pas grand chose pour le praticien de médecine chinoise qui établit un bilan de médecine chinoise en observant les symptômes, les « mal-aise », les manifestations des déséquilibres. Y a- t-il des douleurs plus ou moins constantes, ou des sensations de coup de couteaux, des saignements anarchiques, un ventre qui gonfle, des sensations permanente de froid (ou de chaud), une pilosité importante, une prise de poids anarchique, de l’acné … autant de signes qui nous mènent vers un plan d’action.

L’homme aussi peut présenter de problèmes de fertilité et des déséquilibres. Il est possible d’améliorer la qualité du sperme et les problèmes d’érection grâce a la médecine chinoise, ce qui devrait faire l’objet d’un autre article.

Selon les cas, le couple doit de toute façon se donner en moyenne entre 3 et 6 mois de suivi en phytothérapie et en acupuncture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :