Du ginseng ? Le quel ? Pour quoi? Pour qui?

Racines de Codonopsis – Dang shen

Le ginseng, tout le monde connait et personne ne sait vraiment ce que c’est, à part une plante chinoise qui donne de l’énergie. On le voit un peu partout additionné à des vitamines (où il n’a pas sa place … le pouvoir du marketing), dans des crèmes de beauté (pas de commentaire, étant donné que sa puissance se développe au niveau digestif, sa cible principale)… même ceux qui dénigrent la médecine chinoise en achètent sans savoir si c’est bon pour eux, mais quand il s’agit du Ginseng, miracle, ils y croient…

Un petit article simple et bref pour informer que tout d’abord il existe plusieurs sortes de ginseng, et pour expliquer à quoi il sert et comment il peut renforcer le corps.

Celui qui est le plus utilisé en médecine chinoise depuis la nuit des temps est le Dang Shen, la racine de Codonopsis. Elle remplace en général le Ren Shen, le « ginseng dit chinois » souvent blanc, qui est bien plus onéreux. On utilisera Ren Shen dans des situations critiques, en urgence, quand il faut augmenter rapidement les liquides organiques et qu’il y a des saignements importants par exemple.

Comment cette racine peut-elle nous donner de l’énergie?

Notre énergie et notre vitalité viennent de notre système digestif et de notre capacité à décomposer, digérer et absorber ce que l’on mange et ce que l’on boit afin de pouvoir fabriquer du sang et des liquides physiologiques dont nos organes et notre cerveau ont besoin pour fonctionner. Le ginseng renforce cette capacité. Dang Shen va nourrir les liquides organiques de notre système digestif. Nous sommes nombreux a en avoir besoin mais il faut le combiner à d’autres plantes qui complèteront son action comme toujours en médecine chinoise. On ne donne JAMAIS une seule plante isolée; cela ne sert a rien et peut être néfaste.

Toutes les personnes qui ont souvent soif ou ceux qui ont des faims soudaines, qui doivent manger tout de suite au risque de développer un mal de tête, des tremblements, de l’agressivité, des crampes au ventre avec la faim voire des nausées, un sentiment d’urgence ou une sensation de faiblesse (ce qui peut ressembler à de l’hypoglycémie) ont besoin de ce Dang shen! Ils peuvent mordiller des bâtons de Dang shen comme on mâchouille des bâtons de réglisse (autre « tonique » très utilisé en médecine chinoise et qui sauve des vies). Quant à ses effets cosmétiques, il s’agit du résultat d’une absorption interne (pas d’une application externe) car le corps est mieux hydraté, la peau est mieux nourri et parce que le corps retrouve peu à peu sa vitalité. Si vous avez ce genre de symptômes et d’autres symptômes digestifs, il est temps d’en parler à votre médecin généraliste dans un premier temps et si les bilans ne donnent rien d’anormal, allez voir un praticien formé à la phytothérapie chinoise et à la diététique chinoise car votre bien-être, votre santé et votre vitalité sont en jeu.

Alors que j’attends mon tour dans une pharmacie chinoise, j’entends un jeune homme au visage un peu rouge dire au pharmacien « Je veux du ginseng mais que du rouge » dit-il, « on m’a dit que c’était le meilleur pour les hommes » (sous entendu la libido). Encore un qui avait entendu parler du ginseng et voulait en acheter sans vraiment savoir si cela pouvait lui convenir. Je n’ai pas pu m’empêcher de vivement lui déconseiller le ginseng rouge. Une petite pensée aux services psychiatriques suffisamment en crise. Car il faut savoir que le ginseng rouge, ou ginseng préparé (cuit à la vapeur) coréen, Hong shen est plus fort mais surtout beaucoup plus réchauffant que les autres, et peut facilement énerver un jeune homme qui est déjà très yang, très excessif. Il ne convient pas à tout le monde.

Il existe un ginseng américain, racine occidentale que l’on achète facilement en Amérique du Nord et au Canada et qui est très prisés des chinois qui le ramènent en Asie en paquet cadeau, Ce ginseng américain appelé Xi Yang Shen est donc une plante également fortifiante mais beaucoup plus raffraîchissante, que l’on associe en général en au gingembre. On ne veut pas un estomac froid qui ne digère rien et on ne veut pas non plus d’un estomac trop sec et trop chaud. Telles sont toutes les subtilités de la médecine chinoise qui détermine ce qui convient à un individu en particulier au moment T.

D’autres plantes sont également appelées Ginseng; le ginseng de Sibérie, de son vrai nom Eleuthérocoque par exemple, qui n’est pas du ginseng mais entre dans la composition de nombreux compléments alimentaires sous l’appellation ginseng. Parfois le maca est également appelé le ginseng péruvien.

En conclusion, arrêtez d’acheter sans savoir… ce que c’est … et si cela vous convient.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :