Les acouphènes – ces sifflements dans les oreilles qui peuvent nous rendre fou !

Vincent Van Gogh – Autoportrait à l’oreille coupée et à la pipe

Les acouphènes sont des bruits (sifflements, bourdonnements, grésillements, etc.) que l’on entend dans une oreille (ou les deux) ou dans la tête qui ne sont pas émis par une source de bruit du monde extérieur. Ces symptômes sont souvent liés à « un traumatisme acoustique ou au vieillissement de l’oreille » selon la médecine occidentale.

En tant que praticienne de médecine chinoise, je vois très régulièrement des personnes qui souffrent d’acouphènes. Souvent désespérés, ils viennent chercher une solution ayant entendu que la médecine chinoise pouvait les aider. Souvent également ils viennent pour des raisons totalement différentes et c’est en les questionnant que je découvre qu’ils souffrent d’acouphènes,un indice de plus de leur condition interne.

En tant que praticienne, je sais que ces bruits sont la manifestation d’un déséquilibre interne beaucoup plus profond et que c’est en adressant le corps dans son entièreté que les bruits vont se calmer. Cela prend en général du temps car bien souvent, le corps a exprimé son mal-être, son déséquilibre de plusieurs façons, qui ont été négligées pendant pas mal de temps, et ce sont les acouphènes qui inquiètent et amènent à consulter.

Quels sont justement ces manifestations qui peuvent précéder, accompagner ou alterner avec les acouphènes?

  • De la fatigue, un épuisement physique et mental; beaucoup d’acouphènes s’accompagnent d’une grande fatigue et seront plus intenses en soirée, après une journée stressante, après une journée intense physiquement (séance de sport inclus car le sport est un stress pour un corps déjà fatigué) ou mentalement (études prolongées), après des menstruations importantes ou autres pertes de liquides (transpiration). Les acouphènes du matin font suite à une mauvaise nuit, un sommeil pas assez réparateur par rapport à l’intensité de la ou des journées précédentes. En général ces acouphènes sont plutôt de tonalité grave (contrairement à aigu) mais ils peuvent aussi alterner avec des acouphènes pus forts et plu aigus en soirée.
  • Des étourdissements ou des vertiges, souvent le signe que les sens, le cerveau ne sont pas bien « nourris ». Des manifestations visuelles sont possibles (photophobie, « mouches volantes » dans la vision, vision qui s’affaiblit le soir ou la nuit …)
  • Parfois des nausées
  • Des crises d’angoisse (souvent la nuit, signe d’une « faiblesse du sang » en médecine chinoise)
  • Des sueurs nocturnes
  • De la nervosité, de l’impatience, de l’irritabilité
  • Parfois de la colère (acouphènes plus aigus)
  • Des signes dépressifs (envie de ne rien faire parce qu’on n’a plus d’énergie, de ne parler à personne, tristesse ou frustration) qui peuvent alterner avec des périodes d’impatience ou de nervosité
  • Des problèmes de concentration (chez les jeunes étudiants ou professionnels qui ont dépensé beaucoup d’énergie dans leurs études et le début de leur vie professionnelle, ou chez les personnes plus âgées)
  • Des douleurs lombaires
  • Des douleurs cervicales
  • La ménopause; certaines femmes ont des acouphènes qui apparaissent pendant la péri-ménopause, signe de déséquilibre et qu’il faut apprendre à lâcher prise et prendre plus soin de soi.
  • Des insomnies chroniques
  • Des palpitations ou des arythmies
  • Des cauchemars ou rêves incessants
  • La perte de cheveux
  • Des spermatorrhées (fuite de sperme) ou des éjaculations précoces, ou des problèmes de libido (excessive ou absente)
  • De l’hypertension ou des chutes de tension
  • De la confusion ou des « idées pas claires », des pertes de mémoire
  • Parfois des oreilles bouchées et des problèmes de sinus ou d’écoulement rétro-nasal mais ce n’est pas la majorité des cas.
  • De la chaleur au niveau de la tête mais les mains et les pieds peuvent être très froids.
  • A la suite de maladies soit chroniques, soit aigües (covid, grippe, pneumonie ..) qui ont consumé notre énergie (notre sang, notre Qi et nos liquides organiques selon la médecine chinoise). Les cas de covid longs en font partie.
  • etc.

Comment est-il possible que des acouphènes dans les oreilles/la tête puissent être liés à tout ce qui précède?

C’est toute la beauté et la richesse de cette médecine qui observe le corps et ses réactions depuis des millénaires. Un symptôme ne vient jamais seul. Dans le corps tout est lié. Cet article n’est pas destiné à un public de professionnels mais son but est d’informer, de vous aider à vous observer et de comprendre que le corps est une machine complexe en mouvement et changement permanent et que le problème ne se trouve pas que dans votre oreille (ou celle de Van Gogh qui se la coupa; les acouphènes le rendaient fou).

Et maintenant on fait quoi?

Le praticien doit déterminer les déséquilibres en faisant un diagnostic de médecine chinoise qui consiste à observer, sentir, prendre le pouls (chinois, qui n’a rien voir avec le pouls que l’on vous prend chez le médecin), palper l’abdomen et certains points d’acupuncture et surtout questionner de manière très approfondie. Il proposera alors des séances d’acupuncture et en ce qui me concerne toujours une formule personnalisée de pharmacopée chinoise (granules de plantes concentrées à dissoudre dans de l’eau le plus souvent) dont les ingrédients évoluent selon les résultats et la condition du patient.

S’agit-il d’une déficience/faiblesse de sang et le liquide organique qui nourrissent mal le cerveau et les orifices (les yeux, les oreilles, le nez) et qui accompagnent une grande fatigue? Il faudra soutenir le système digestif qui est affaibli, absorbe mal et ne produit pas assez d’énergie et en même temps il faudra renforcer le sang. Ces acouphènes-là viennent avec l’âge mais aussi à la suite de maladies ou de stress intense (perte de sang, sport de haut niveau, virus, travail intellectuel prolongé …) qui ont affaibli l’organisme.

Les acouphènes sont-ils très forts et très aigus et viennent-il avec une sorte d’hyper-activité, d’irritabilité, d’impatience ? Il faudra alors calmer le système nerveux tout en nourrissant le cerveau.

Les acouphènes sont-ils accompagnés de nez bouché, d’oreille bouchée, d’allergie ou de maux de tête, de nausées?

Tous ces éléments doivent être pris en compte quand on élabore une formule personnalisée de pharmacopée chinoise. Certaines plantes vont travailler sur le système digestif pour renforcer la personne et lui donner la faculté de digérer mieux, de produire du sang et de l’énergie; on rajoutera des plantes qui vont éliminer les mucosités qui bloquent les sens, les oreilles, le nez, la tête. On ajouter des plantes et des minéraux spécifiques (comme Shi gao ou Mu li) qui calment et nourrissent le système nerveux car l’hyper-activité ou la nervosité amplifient le problème et consument encore plus nos réserves d’énergie. S’il y a des pertes d’équilibre parfois avec nausées, des vertiges (même quand on est couché) et des étourdissements, éventuellement des maux de tête on rajoutera notamment une formule chinoise très connue composée de deux plantes (Ze xie tang) pour évacuer les « mucosités ».

S’il y a des problèmes d’érection ou de pertes spontanée ou nocturnes de sperme, de la transpiration, des douleurs lombaires chroniques amplifiées par l’effort ou la marche prolongée, on pensera à ne formule célèbre appelée Er jia Long gu Mu li Tang.

Les acouphènes ressemblant à un bruit de vague qui va et vient sont plus facile à résoudre. Les acouphènes pulsatils (comme les battements du coeur) viennent parfois avec de l’hypertension et une sensation de « trop plein » dans la tête, les tempes. On enlève cet « excès d’énergie » dans la tête, on la fait descendre, on calme la personne. Ceux qui viennent avec un faiblesse interne prennent du temps car il faut soutenir le corps, le nourrir et cela ne se fait pas en un jour, les acouphènes n’étant que la manifestation d’un déséquilibre plus profond et qui est présent depuis plus longtemps. En gros, le corps a été affaibli pour diverses raisons (le stress étant une des causes principales), il s’agit maintenant d’en prendre soin, de l’écouter et de rétablir l’équilibre entre le Yin et le Yang du corps.

En plus des séances d’acupuncture et de la pharmacopée chinoise, il faudra souvent changer son style de vie et comprendre ce qui nous fait du tort. Dans ce qui nous fait du tort, l’alimentation est numéro 1.

Un petit mot pour les inities, je pratique la médecine chinoise traditionnelle et la médecine chinoise classique, fidèle aux anciens textes, qui a ma préférence car bien plus efficace et complète.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :