La fibromyalgie ou vivre sa vie au … r a l e n t i

La fibromyalgie est enfin davantage connue ce qui ne veut pas dire qu’elle soit partout reconnue. C’est souvent un parcours du combattant pour celui qui souffre de fibromyalgie et se voit passer dans les mains de généralistes, de psychologues, de psychiatres, de neurologues et enfin de rhumatologues avant d’être enfin diagnostiqué.

Douleurs articulaires et musculaires diffuses, dépression, sommeil perturbé, incapacité à soutenir un exercice physique ou intellectuel, fatigue chronique empêchent les malades de vivre la vie qu’ils avaient choisie ou rêvée. Vivre au ralenti…

La médecine chinoise n’analyse pas le corps de la même manière que le médecine occidentale. Les symptômes de la fibromyalgie s’installent en général sur un corps affaibli. Il existe 3 centres d’énergie dans le corps (Dan tien inférieur, moyen et supérieur). Une fois l’énergie affaiblie, le peu d’énergie qui reste ne circule plus normalement dans le corps à travers les méridiens pour le nourrir. Des blocages vont s’installer et provoquer des douleurs dans les méridiens pour résumer.

Le praticien va devoir utiliser plusieurs techniques : il va falloir augmenter l’énergie des 3 centres par la moxibustion et des conseils diététiques appropriés (une mauvaise alimentation favorise l’apparition de déchêts qui entravent la bonne circulation de l’énergie); il faut aussi bien entendu travailler sur les douleurs en stimulant les points d’acupuncture sur le corps et sur la tête (craniopuncture); acupuncture en douceur car rien ne sert d’agiter et de faire circuler s’il n’y a pas assez à faire circuler.

Il existe plusieurs techniques d’acupuncture et plusieurs systèmes. Le praticien avec l’aide du patient détermineront ensemble ce qui fonctionne le mieux car toute personne est différente et unique.

La phytothérapie chinoise et le choix de remèdes spécifiques viennent à la fois renforcer l’énergie et débloquer les stagnation qui créent les douleurs. Les remèdes de phytothérapie permettent à la personne de prendre soin d’elle-même entre les séances.

Cette manière de travailler demande bien sûr du temps et de la persévérance. Comme toute maladie chronique, elle ne s’est pas installée en un jour. Même si elle a pu se déclarer soudainement, le corps a été affaibli et agressé souvent pendant un certain temps auparavant.

L’acupuncture – les méridiens – les points d’acupuncture – la moxibustion

L’homme est vu en médecine chinoise non seulement à travers sont architecture anatomique (squelette, muscles, vaisseaux etc) mais aussi comme une entité énergétique organisée, son armature étant constituée non seulement de matiére charnelle mais surtout des fonctions qui vont régir la vie. »- Dr Poupy

La médecine chinoise est fondée sur le principe que le corps est parcouru de canaux ou routes, appelés méridiens, dans lesquels l’énergie (yang) met en mouvement la matière (le sang, les liquides…); les deux qui vont circuler et aller nourrir les différentes parties du corps et les organes. Ces espèces de « routes » découvertes il y a plus de 2000 ans sont comme des lignes qui passent par des endroits bien définis, circulent vers des organes et émergent sur la peau à des points d’acupuncture. Il est donc possible de modifier et régulariser les fonctions et la physiologie des organes.

Les points d’acupuncture sont stimulés soit à l’aide d’aiguilles, soit à l’aide de méthodes plus douces comme le laser, l’électro-stimulation, le toucher, selon le praticien et ses compétences.

Photo de Alma Thai sur Pexels.com

Quand ces canaux/routes/méridiens sont surchargés ou bloqués, il y a comme un embouteillage qui peut créer de la douleur et un manque de nutrition dans d’autres partie du corps.

Selon la WHO (World Health Organisation) il existe plus de 361 points d’acupuncture. En vérité il en existe plus si l’on additionne les différents systèmes et courants employés.

Ces points situent partout sur le corps y compris la tête, le crâne (cranio-puncture) et les oreilles (auriculothérapie). Bien entendu le praticien détermine quels méridiens il faut rééquilibrer et quels points d’acupuncture seront stimulés ou « apaisés ».

Chaque organe et méridien est lié non seulement à une fonction mais également à une émotion, notion très importante qui commence seulement à être mentionnée en médecine occidentale qui accepte le fait que le ventre et les intestins soient le deuxième cerveau de l’homme. Il y a bien longtemps que la médecine chinoise le sait…

Le système Foie est par exemple lié à la colère et la frustration – le visage rouge de colère, les yeux qui brûlent, certains maux de tête déclenchés par le stress, certains acouphènes qui augmentent quand on est stressés ou tendu… En rééquilibrant le système Foie par certains points d’acupuncture, on éliminera les phénomènes physiques et psychiques liés à la colère.

J’utilise également un laser totalement indolore et qui ne chauffe pas. Ideal pour les personnes sensibles, craintives et les enfants.

stimulation d’un point d’acupuncture par laser froid indolore

La médecine occidentale s’est attachée à étudier l’homme à travers l’autopsie d’un cadavre mort, càd la matière; alors que la médecine chinoise étudie l’homme de son vivant; seul le vivant réunit l’aspect yin matière et l’aspect yang énergie ou fonction. Le vivant est énergie et matière en perpétuel mouvement et échange.

Stimulation des points d’acupuncture par la moxibustion

La moxibustion est une technique très intéressante et très efficace qui consiste à réchauffer et revitaliser le corps en chauffant certains points d’acupuncture avec les feuilles réduites en poudre d’une plante, l’armoise. Alors que l’acupuncture est efficace pour faire circuler l’énergie correctement dans les méridiens, l’armoise permet de renforcer cette énergie. Souvent l’énergie de nos 3 centres est trop faibles et l’acupuncture ne peut pas être pratiquée tout simplement car il n’y a pas d’énergie à déplacer et faire circuler. Il faut alors renforcer la personne dont l’énergie est en vide. C’est alors que je décide d’appliquer la moxibustion.

Il existe plusieurs techniques de moxibustion; personnellement j’utilise la moxibustion japonaise (petit cônes d’armoise de haute qualité en forme de grain de riz que l’on fait brûler sur les points d’acupuncture); le moxa sur sel et parfois sur gingembre; il existe également les bâtons de moxa que j’utilise parfois et que je confie ensuite à mes patients pour qu’ils puissent continuer à se traiter eux-mêmes et renforcer leur énergie en dehors des séances.

Moxa sur gingembre

Dans la conception taoïste du monde, le corps est le temple dans lesquels nous vivons. Les points d’acupuncture sont les pierres de ce temple, chaque perturbation, chaque événement s’inscrira sur ces pierres.

Soupes d’été

Caractéristiques de la saison : été – Yang – Coeur – Feu

En été, quand il fait très chaud, il faut manger léger; éviter les graisses; préférez des aliments de nature plutôt fraiches (attention aux aliments de nature froide si vous avez une déficience du système rate-estomac), de saveur plutôt amère pour rafraichir le coeur qui ne supporte pas les fortes chaleurs. Les soupes sont intéressantes car elles apportent des liquides qui peuvent facilement être asséchés par temps chaud. Si la saison est chaude et humide, il faudra bien entendu modifier son alimentation au risque de souffrir de ballonnements, de nausées etc. C’est alors qu’un bilan et une consultation de diétothérapie chinoise sont intéressantes.

Soupe de tomates et de boeuf (6 personnes environ)

Recette archi facile!

Les tomates sont de nature fraiche et parfaites en été car elles hydratent et rafraichissent.

500 gr de boeuf, 1 oignon, 500 gr de tomates concassées, 250 gr de carottes coupées en dés, 250 gr de céleri en branches (ou plus si vous aimez le goût) coupé en morceaux, 1/4 cc de sel, 1/4 cc sucre, 1 cc de sauce tamari ou soja, 1 cc de maïzena, 1 cc huile de végétale pour la marinade, 2 càS. d’huile végétale pour la cuisson.

Mélanger le boeuf coupé en morceaux, le sel, le sucre, la sauce soja, la maïzena, et l’huile végétale. Laisser mariner pendant 1 h. au frigo.

Dans une poêle faire revenir l’oignon coupé en morceaux.

Dans une casserole, rajouter l’oignon cuit, les tomates, les carottes, le céleri et couvrir d’eau à ras bord. Laisser mijoter pendant 1h. Ajouter le boeuf en morceaux et faire cuire à feu très chaud pendant 5 à 10 min. jusqu’à cuisson.

Manger tiède en rajouter par dessus des feuilles de coriandre.

Soupe d’algues et de tofu

Soupe équilibrée pour l’été qui combine les natures fraiches des algues et du tofu, du porc, le tout relevé par la nature chaude et la saveur piquante du gingembre frais. Vous adapterez les quantités selon vos goûts et vos besoins. Les algue riches en minéraux permettent de remplacer les minéraux perdus par le corps lors de la transpiration. Elles sont de nature froide et ne surchauffent pas le corps.

Algues tendres style nori ou wakame (les algues Kombu sont plus dures et doivent être cuites!), crevettes fraiches ou séchées (facultatif), morceau de porc en morceaux, tofu demi mou coupé en morceaux, un oeuf (facultatif), gingembre (sans la peau) rapé, oignons verts finement coupé, 1cc sauce soja ou tamari, 1/4 cc sucre (facultatif), 1cc huile végétale, 1cc maïzena.

Rincer abondamment les algues et laisser tremper 30 min. couper en morceaux; laisser tremper les crevettes séchées pendant une heure et garder l’eau de trempage; Dans un bol, mélanger les morceaux de porc, le sel éventuellement, la sauce soja, le sucre – facultatif – l’huile et la maïzena. Laisser reposer 30 min. Faire bouillir de l’eau chaude selon quantité de soupe désirée, rajouter les crevettes et leur eau de trempage, le porc et En fin de cuisson rajouter le tofu, les algues et un oeuf brouillé (selon choix); avant de servir, rajouter le gingembre rapé et les oignons verts finement coupés.

Soupe contre l’acné

L’acné est bien entendu le résultat visible d’un déséquilibre interne invisible, et un bon marché pour les grandes marques de cosmétiques.

L’acné est causée par de la chaleur produite en interne (pour des raisons multiples), de l’humidité, des mucosités et un système digestif surchargé pour résumer le tout de maniere très brève. J’écrirai un autre article à ce sujet bientôt.

Il convient de choisir des aliments qui ne sont pas trop réchauffant (fuir les plats trop épicés, les plats trop gras et trop sucrés); privilégier des aliments digestes insipides pour éliminer l’humidité et quelques aliments amers qui élimineront la chaleur en haut du corps.

Des aliments tels quel chicorée, artichaut, endive, melon amer (que nous n’avons pas l’habitude de cuisiner en Europe), thé vert …sont de nature amère.

Deux ingrédients insipides de choix pour éliminer la chaleur et l’humidité sont : le haricot mungo et l’orge perlé (j’utilise l’orge chinois sans gluten yi yi ren).

Les algues ont également l’avantage de dissoudre les mucosités et les indurations (acné kystique).

Cuire un mélange dans une grande quantité d’eau à ajuster selon besoin moitié moitié d’orge perlé, de haricots mungo (trempés pendant 24h ou réduits en poudre dans une machine à moudre le café), un morceau d’algue Kombu (en magasin bio), des carottes, du melon amer, un peu de gingembre frais si nécessaire ( je préfère rajouter des feuilles de coriandre directement avant de servir). Rajouter de la chicorée ou du pissenlit en fin de cuisson pour plus d’amertume. La recette traditionnelle inclut de la rue fraîche (ruta graveolens) qui est difficile à trouver (sèche en herboristerie). C’est pourquoi j’utilise des feuilles de pissenlit fraiches ou séchées.

Assaisonner avec un peu de sel ou de la sauce soja.

Évidemment cette soupe est une soupe thérapeutique, pas gastronomique …😁

Consommer à volonté

Si l’acné est amplifié par des désordres hormonaux et juste avant les règles, ce qui est souvent le cas, il faudra faire un bilan de médecine chinoise et avoir une démarche plus proactive.

L’insomnie est un cauchemar éveillé …

Photo de Jose Lorenzo Muu00f1oz sur Pexels.com

Hier encore je croise ma voisine qui me dit « ma fille a des examens bientôt et elle n’arrive pas à dormir; tu n’aurais pas une plante pour l’aider? » Ce genre de demande de conseil rapide dans les escaliers est très courant car la plupart des gens ignorent la complexité et la précision qu’exige la médecine chinoise.

Non seulement je n’ai pas une plante mais plusieurs, mais je ne saurais donner une solution miracle sans connaitre le profil de la personne et avoir fait son bilan.

Selon la médecine chinoise, il n’y a pas une insomnie mais des insomnies qui ont des présentations, des causes et des signes accompagnateurs différents, et relèvent de déséquilibres différents parfois opposés.

La difficulté à s’endormir ne relève pas du même déséquilibre que les réveils fréquents ou les réveils trop matinaux.

« Un mouton, deux moutons, trois moutons, …cent moutons…mille moutons …« 

Certaines insomnies sont dues à des « excès de qi ou des blocages de Qi« ; en jargon de médecine chinoise on parle de surpression du Foie qui s’accompagne parfois de signes de chaleur. Il s’agit d’une insomnie de début de nuit qui s’accompagne d’un sommeil très agité, de rêves parfois violents, de cauchemars, de colère ou d’irritabilité en journée. La personne peut également ressentir une forte soif, l’envie de se rafraichir avec des boissons froides ou des sodas, de la constipation, des yeux facilement rouges ou irrités, des acouphènes, des maux de tête de tension. C’est un déséquilibre courant qui est provoqué ou amplifié par des émotions non exprimées librement, des frustrations, le stress et le rythme effréné de la vie quotidienne. La personne n’arrête pas de penser, de passer en revue la journée terminée et de préparer la journée du lendemain. L’expression anglaise « the monky mind » (« Xin yuan ») vient d’un concept bouddhiste qui décrit cette hyperactivité mentale de l’esprit qui saute d’un sujet à l’autre comme un singe saute de branche en branche. Il faut apprendre à calmer cet esprit par des méthodes de relaxation. Il faut éviter les activités trop intenses en fin de journée et préférer les promenades lentes (pas le jogging), les étirements qui détendent le système nerveux et favorisent les respirations longues, profondes et complètes. Laissez venir un soupir!

https://www.google.com/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Fwww.linkedin.com%2Fpulse%2Ftaming-monkey-mind-nick-

Des séances fréquentes d’acupuncture sont excellentes pour traiter ce « trop plein » et relâcher les tensions et « libérer le foie ». La personne tendue devra éviter les boissons énergisantes qui amplifient le problème à long terme, les aliments trop épicés et trop chauds (pas d’alcool, pas de viandes trop épicées par exemple) ou les aliments trop acides. Le choix doit se porter sur des épices plus rafraichissantes comme la menthe, les pétales de rose, le thé vert (sans gingembre!). Des formules de plantes chinoises qui utilisent la saveur amère pour drainer la chaleur s’avèrent très efficaces.

Une autre forme d’insomnie plus facile à comprendre est causée par des excès alimentaires. Ces insomnies s’accompagnent de signes digestifs (lourdeur, distension abdominale, remontées acides, nausée …); la personne est somnolente après les repas et s’endort plus facilement mais elle a tendance à se réveiller et ne plus pouvoir se rendormir.

Les insomnies provoquées par « des vides » sont aussi très fréquentes, surtout chez les femmes, les femmes qui viennent d’accoucher, les personnes âgées ou affaiblies par des troubles chroniques. On parle de vide de sang, de vide de yin, de vide de liquide.

Les insomnies dues à un déséquilibre de « vide de sang du Coeur et du Foie » (souvent accompagné par un « vide de Qi« ) s’accompagnent de difficulté à s’endormir et de réveils fréquents et de signes tels que des rêves abondants mais pas violents, des palpitations ou des sensations bizarres dans la poitrine, de la dépression, des troubles de la mémoire, de la fatigue physique et mentale, un teint terne, des acouphènes qui augmentent en fin de journée, parfois des troubles de règles et souvent d’une digestion lente. Les insomnies par « vide de yin » incluent en plus des bouffées de chaleur, de la transpiration nocturne, de l’agitation, des réveils fréquents avec bouffées de chaleur, parfois des maux de dos et de genoux. Ces deux formes d’insomnie en plus d’une discipline de vie et d’une bonne alimentation répondent mieux à la phytothérapie chinoise qui va nourrir et tonifier le sang, le qi, le yin et renforcer une personne qui est en vide. Des aliments qui nourrissent, parfois qui rafraichissent, mais sont en même temps digestes, sont à privilégier: des baies de goji, des dates chinoises, des champignons noirs, du sésame noir, des fruits longanes frais ou séchés … toujours avec modération pour ne pas surcharger le système digestif.

La plupart des insomnies mélangent plusieurs déséquilibres, vide en bas et excès en haut, ce qui rend le déséquilibre plus complexe, d’où l’importance de faire un bon bilan de médecine chinoise. On choisit alors une méthode d’ harmonisation, qui draine l’excès de chaleur par exemple, calme les tensions, mais tonifie les déficiences présentes dans le corps en même temps.

Certains points d’acupuncture calment le mental mais ils doivent être associés à des points d’acupuncture qui vont travailler sur les déséquilibres de la personne dans son ensemble; rien ne sert de calmer quelqu’un momentanément sans régler les causes sous-jacentes. Il existe des plantes qui apaisent et facilitent l’endormissement mais ces remèdes, contrairement au somnifère, ne sont jamais utilisés seuls non plus. La médecine chinoise s’occupe de la personne dans sa totalité et va bien plus en profondeur.

La médecine chinoise ne propose pas de mettre un simple pansement sur une blessure.

Un somnifère ou un anxiolytique en plus de la dépendance qu’ils créent manqueront de renforcer le corps et ne permettront pas de rétablir les déséquilibres qui ne touchent pas que le sommeil mais d’autres aspects de la physiologie.

La patience et la persévérance sont essentielles dans ce genre de déséquilibre chronique qui ne s’est pas développé en un jour, surtout s’il y a déjà dépendance aux médicaments. Il faut travailler sur plusieurs registres; changer son style de vie, sa manière de réagir, adapter son alimentation selon son bilan, calmer son mental, se ré-approprier son corps et son mental et chercher de l’aide et du coaching.

Personnalisation Patience Persévérance pour des résultats à long terme!

La Cannelle, Sa Majesté la reine des épices

Elle commence à recevoir les honneurs en Occident en tant que super aliment. Des études scientifiques ont (ENFIN!) prouvé ses effets bénéfiques sur les plans cardiaque, digestif, cognitif ainsi que ses propriétés anti oxydantes, antiseptiques, antitussives et expectorantes, antivirales, carminatives …comme expliqué par Michel Cymes sur RTL https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-pourquoi-il-faut-se-convertir-d-urgence-a-la-cannelle-7799350686. Si lui le dit …

Mais cela fait des centaines d’années que d’autres cultures, en Asie et au Moyen Orient, l’ont sacrée reine des épices.

Il existe 2 sortes de cannelle. La cannelle de Ceylan est l’épice que l’on peut acheter dans tous nos supermarchés pour aromatiser nos desserts; la cannelle de Chine, moins connue, s’achète dans les herboristeries chinoises. C’est cette cannelle que nous utilisons énormément en phytothérapie. Elle fait partie d’un nombre considérable de formules de pharmacopée pour adresser des problèmes très différents selon le grand principe de la médecine chinoise: un remède traite plusieurs maladies !

La cannelle chinoise est appelée Gui zhi quand on parle des petits branches, les rameaux, de l’arbre cannelle, ou Rou gui quand il s’agit de l’écorce. Gui zhi, que vous voyez sur la photo, est beaucoup plus utilisée. Rou gui, plus puissante et plus chaude, doit être utilisée avec beaucoup plus de précaution.

La cannelle de Chine est tiède, piquante et douce. Sa tiédeur va nous réchauffer; on dit qu’elle réchauffe le yang, entre dans les méridiens et détend les muscles et articulations douloureuses du dos, des membres, des épaules, du cou, de la nuque; elle apporte réconfort à tous ceux qui craignent le vent et ne peuvent pas se passer d’écharpe ou de foulard ou qui ont vite mal à la gorge avec la climatisation.

Gui zhi de par sa saveur piquante fait partie d’une formule de plantes que l’on prend tout de suite quand on commence à avoir le nez qui pique, les épaules qui se raidissent , que la goutte nous pend au nez, que nous sentons notre corps frissonner car la fièvre arrive. Bref, on a « chopé un truc ». C’est le moment de se préparer une décoction de cannelle de Chine Gui zhi (à défaut utilisez la cannelle de votre placard) additionnée d’une bonne rondelle de gingembre frais, éventuellement d’un oignon vert ou d’un morceau d’ail …on boit le tout et on se repose sous la couette pour se faire un peu transpirer. Cette méthode fait partie des premiers secours contre le rhume.

La cannelle de Chine réchauffe l’utérus. Le concept de présence de froid dans l’utérus est une vision propre à la médecine chinoise. Un froid de l’utérus est un déséquilibre qui se manifeste notamment par de vives douleurs pendant les règles, douleurs améliorées par une bouillotte, la présence de caillots, parfois un retard de règles ou des règles capricieuses qui commencent, s’arrêtent et reprennent force; ce déséquilibre est aussi à l’origine de pathologies telles que endométriose, fibromes et surtout infertilité et fausses-couches à répétition. La cannelle favorise la circulation du sang au niveau de l’utérus et le réchauffe. Bien entendu en tant que phytothérapeute nous ajoutons d’autres plantes à la cannelle chinoise mais celle-ci a une action primordiale.

On ne peut pas faire de petits pains dans un four qui est froid; on ne peut pas créer la vie dans un utérus froid et « hostile »

Au delà des douleurs gynécologiques, la cannelle agit sur les douleurs articulaires qui empirent avec le froid et l’humidité.

La cannelle Gui zhi favorise la circulation du sang dans le corps et dans le coeur; sans entrer dans des détails de médecine chinoise trop techniques pour cet article destiné aux non initiés, elle est parfois recommandée aux personnes fragiles, maigres, qui ont tout le temps froid, souffrent de palpitations, d’insomnie, d’anxiété, de vertiges; ces personnes ont tendance à transpirer au moindre mouvement, ou sous l’effet de l’émotion. Elles peuvent ressentir comme une sensation de vide au niveau de la poitrine et inconsciemment comblent ce vide en posant leur main sur la poitrine.

Gui zhi entre également dans la composition de formules de plantes qui s’adressent aux hommes souffrant de désordres sexuels tels que spermatorrhée avec rêves érotiques, éjaculation précoce avec signes de faiblesse, d’anxiété, de froid au niveau des mains, des pieds, des jambes ou du bas du dos. Il ne s’adresse pas aux personnes hypertendues au visage rouge qui souffrent d’embonpoint ou à ceux qui souffrent de nervosité et d’irritabilité.

Vous l’aurez compris, la cannelle est un « aliment médicament » pour les personnes qui sont faibles, plutôt maigres, au teint pâle et aux extrémités plutôt froides et qui craignent le vent. La cannelle est une épice de choix pour nous tous après être resté à l’extérieur par temps froide. Elle est idéale pour assaisonner des plats qui sont considérés comme frais ou froids selon les principes de la médecine chinoise et assister la digestion. Elle équilibre la nature des aliments tels que produits laitiers (yaourt, fromage blanc), les fruits de nature fraiche ou froide comme la pomme, la mangue, le melon, la poire, l’orange, la banane qui peut être très indigeste pour certains, la pastèque très froide, ou encore le kiwi.

Le petit-déjeuner idéal

Le petit-déjeuner traditionnel « à la chinoise » : chaud toujours, une céréale bien cuite toujours, et des ajouts en fonction des goûts, des besoins, de la saison, des pathologies (et oui la diététique chinoise est avant tout préventive et curative)

riz basmati semi complet, Yi yi ren, Igname du Japonn, baies de goji pour un mélange assez complexe déjà

ça cuit pendant que tout le monde fait dodo

Comme céréale, on a le choix: riz complet ou semi complet BIO ( sinon vous ingérez tous les pesticides qui se trouvent dans l’écorce de la céréale ! Autant le choisir blanc sinon), le millet, le quinoa, les larmes de Job (Yi yi ren), le sarrasin…

Que l’on agrémente avec des fruits secs (baies de goji pour nourrir le sang du Foie et les Reins), des longanes séchés (pour tonifier le sang du cœur et le qi de la rate), des dattes, des litchis séchés, des raisons secs…

Ensuite de bonnes huiles en ajoutant avec modération des noix (on tonifie le Yang), des noisettes, pistaches, pignons de pin, graines ou pâte de sésame noir, graines de tournesol, graines de courges grillées…

On parfume avec de la cannelle, du gingembre…pour les plus gourmands on sucre (légèrement) avec du sucre de coco, du sirop d’érable…mais bon on devrait pouvoir s’en passer! 😁

On peut opter pour une version salée tout aussi et encore plus délicieuse.

Aux céréales on rajoute légumes, œufs, petits morceaux de viande, bouillon … des restes…selon ses envies et son imagination. On en fait ainsi un petit dej ou un diner idéal. Nourrissant, tonifiant, anti coup de barre, et surtout très DIGESTE!

on parfume avec de la cannelle de Ceylan, du gingembre, des fruits secs, des noix…et une goutte de sirop d’érable

Mme Jujube et Mr Gingembre, un couple inséparable

Monsieur Gingembre et Madame Jujube

Je m’amuse beaucoup en imaginant l’histoire de Gigi et Juju mais outre mon humeur un peu joueuse aujourd’hui (je suis belge vous savez…), c’est une vraie histoire d’amour entre ces deux-là qui ont beaucoup à nous apprendre.

Monsieur Gigi a un humour un peu piquant qui aime émoustiller la toute douce Juju. Leur couple ne se fatigue jamais.

Quand il est bien frais, tout juste sorti du lit, Monsieur Gingembre a vite faim. C’est qu’il n’a jamais la bouche pâteuse ou l’estomac barbouillé; jamais de diarrhée même quand il a succombé à ses désirs … une bonne glace en fin de repas (oh le vilain!). Les premiers mois où Juju était enceinte de Popeye (tant qu’à faire…), elle se sentait un peu nauséeuse. Il était toujours à côte d’elle pour lui faire passer ce mauvais moment. Et quand le poisson qu’on lui sert a l’oeil glauque, Monsieur Gingembre n’hésite pas à se l’enfiler car il est gourmand mais il sait que son estomac solide peut l’épargner des risques d’intoxication. C’est pourquoi il accompagne toujours les sushis.

Quand Madame Jujube a pris froid, il la prend tout de suite dans ses bras pour la réchauffer. Il se ballade souvent tout nu; quand Juju fait un peu de rétention d’eau, a les jambes lourdes et les pieds gonflés, il lui donne alors sa peau et cela aide madame à mieux éliminer.

Madame Jujube est toute douce, mais pas trop; sa douceur calme les tensions de monsieur qui peut parfois devenir irritable car quand il exagère, il s’échauffe facilement. S’il a des palpitations, qu’il dort mal, qu’il faut des cauchemars, qu’il est parfois déprimé ou parfois triste, elle le réconforte toujours. Elle aime l’harmonie et fait en sorte que tous les membres de la famille, que toutes les autres plantes, s’entendent bien entre elles. Elle est un peu ridée mais ne vous fiez pas à sa peau un peu coriace, elle donne la pêche et vous donnera meilleure mine, vous jeunes ou plus vieux.

Si les deux sont rarement séparés , c’est qu’ils vont si bien ensemble. La jujube tonifie gentiment votre sang (le yin qui est en vous); le gingembre tonifie le Qi (le Yang qui est en vous). Les deux tonifient votre « Centre », une des clés de votre vitalité.

Vous me direz, « vous êtes bien gentille, mais où trouve-t-on Madame Jujube?  » Et bien dans tous les magasins asiatiques. Ce sont ces petites ou grosses « boules » rouges (Dazao) ou noires (Hongzao) qui sont en fait des sortes de figues chinoises qui font partie de la pharmacopée chinoise mais qui sont aussi intégrées naturellement dans beaucoup de préparations culinaires en Asie.

Ce couple parfait retape lentement les gens fatigués. Vous y ajoutez un peu de riz bien cuit, et le repas est servi.

Dazao

« A la pêche aux moules moules moules … » allez-y mesdames!

Loin de la mer, aucune excuse. Vous la trouverez fraîche au marché, surgelée au supermarché ou séchées dans certains magasins exotiques.

La moule est excellente pour les femmes qui souffrent des désagrements causés par la ménopause. Le vide du système Rein cause des symptômes tels que bouffées de chaleur qui augmentent en fin de journée et la nuit, des sueurs nocturnes, de la nervosité, de l’insomnie du milieu de nuit, de la sécheresse (yeux, gorge, bouche surtout la nuit, cheveux, peau, vagin, constipation par selles sèches …). On parle alors de vide de l’énergie Yin des reins (jargon de médecine chinoise). Dans ce cas, mangez des moules qui sont tonifiantes et rafraîchissantes (après être passées à la casserole…les moules…).

On peut aussi associer la moule à d’autres aliments nourrissants et rafraîchissants (le sésame noir, les baies de lycium – baies de goji) ou à des plantes de la pharmacopée telles que du Rehmannia Glutinosa (Shu di huang), etc. Je déconseille vivement d’acheter des plantes de pharmacopée et de faire des expériences. Non qu’elles soient nécessairement dangereuses mais vous risquez de créer d’autres problèmes notamment digestifs, surtout pour les plantes nourrissantes qui tonifient le yin.

Lors de la ménopause, certaines femmes souffrent davantage d’un vide de Yang des reins avec davantage de frilosité, de fatigue et d’apathie, de rétention d’eau, de manque de libido… Dans ce cas, il faut plutôt « chauffer » la personne et proposer d’autres aliments comme la viande d’agneau, les noix de Grenoble, la cannelle… et d’autres plantes de pharmacopée.

Souvent la femme présentera les deux vides de yin and de yang en même temps…alors, ne vous privez pas de moules pour autant. Il suffit de les associer à du gingembre (ce qui en plus évitera les risques d’intoxication) mais surtout de bien alterner les aliments réchauffants ou refroidissants dans une même journée et de bien les équilibrer.

C’est dans ces cas que je suis là pour vous aider et vous guider…

+

SOS « burn-out »

Ce mot anglais burn-out est entré officiellement dans le dictionnaire français; et c’est insidieusement qu’il s’immisce dans nos vies, sans faire trop de bruit au début. Il se traduit par « épuisement » mais le mot anglais symbolise bien plus que cela. « Burning out »signifie en anglais « se consumer, s’éteindre », telle une bougie qui s’éteint progressivement quand elle est allumée depuis longtemps et que le fil arrive à sa fin; tel un feu de camp qui flambait bien au début mais finit par mourir car il n’y a plus de bois. Comme notre corps qui a trop puisé dans ses ressources …sans parvenir à les renouveler.

La médecine chinoise connait très bien ce phénomème (Xu lao, épuisement consomption); le burn-out s’explique par une atteinte de l’énergie des Reins. Le « système Rein » (« Shen ») englobe bien plus que la fonction du rein de filtration du sang et d’élimination des déchets. Sans entrer dans trop de détails car cet article est destiné à tous, il inclut la fonction des surrénales, le système reproducteur, la croissance et le vieillissement, le système osseux, le cerveau, l’audition, la production du sang et la volonté (ou la peur quand ce système est en vide), etc.

Le Rein stocke l’énergie le Jing prénatal (notre hérédité, l’énergie qui nous est donnée par nos ancêtres) et le Jing postnatal (l’énergie que nous « fabriquons » après la naissance). Ces deux Jing se soutiennent l’un l’autre. Pour faire très simple, quand notre énergie post natale ne suffit pas, notre corps puise dans ses réserves de Jing prénatal. C’est alors que la flemme en nous se consume un peu trop vite. Nous ne pouvons pas changer notre hérédité mais nous pouvons nourrir notre énergie postnatale par une bonne diététique et une hygiène de vie équilibrée. Lorsque nous exigeons trop de nous-mêmes, nous puisons dans cette énergie précieuse que l’on finit par lapider. Nous épuisons notre Jing mais nous épuisons l’énergie de tous les autres systèmes et organes qui sont nourris par ce Jing. C’est alors que toute une panoplie de déséquilibres se manifestent un peu partout dans notre corps et notre mental.

On ne peut pas parler de médecine chinoise et de Rein sans parler d’équilibre Yin Yang, concept à la fois très simple et très complexe qui décrit les phénomènes de la vie, en nous et autour de nous. Un épuisement de l’énergie Qi des Reins se manifeste par différents symptômes qui varient selon la qualité yin ou yang qui est la plus affectée.

Une des premières manifestations est la fatigue physique et mentale dont on se plaint le plus mais il y a aussi d’autres manifestations: des signes de déséquilibres hormonaux, infertilité, syndrome de péri-ménopause, difficultés sexuelles (libido diminuée, sécheresse vaginale …); une grande sensibilité au froid, oedème, diarrhée, énurésie ou difficulté à retenir les urines, urines claires fréquentes (atteinte du yang); ou au contraire une chaleur au niveau des pieds, des mains, de la poitrine et de la nervosité qui augmentent en fin de journée et la nuit, une constipation, de la sécheresse (atteinte du Yin); une surdité qui s’installe ou des acouphènes; des insomnies avec réveils fréquents (Yin) ou des hypersomnies (Yang); des douleurs au bas du dos, aux genoux, aux talons; des cheveux qui deviennent blancs et qui s’affinent ou tombent; des étourdissements (vertiges), des troubles de la mémoire, de la vision, des problèmes de respiration et d’allergies qui empirent, une volonté qui s’effrite et des peurs qui s’installent.

Les longues oreilles du Buddha, symbole de longévité et d’une  » énergie Rein » abondante

Apprendre à reconnaitre ces signes d’alerte avant qu’il ne soit trop tard, c’est aussi arrêter de tirer sur la corde avant qu’elle ne casse. La diminution de l’énergie des Reins est naturelle avec l’âge; Le vieillissement est inévitable; mais le surmenage accélère ce processus et nous finissons par manquer de carburant.

C’est une lutte entre nos capacités physiques et mentales diminuées et notre Ego, nos ambitions, nos désirs et les exigences imposées par le monde extérieur (qui lui se fiche bien si nous avons assez de carburant ou pas). Des choix s’imposent car une fois à sec, le réservoir est difficile à remplir à nouveau. Apprendre à dire STOP.

La médecine chinoise s’attache tout particulièrement à renforcer et préserver cette énergie des Reins car nous savons combien elle est précieuse. C’est là sa beauté. L’acupuncture peut la renforcer en utilisant des points spécifiques (les plus simples seront les points Rein 3, Rein 7 &, RenM 4, Vessie 23 avec Moxa toujours en association avec d’autres points selon les autres systèmes touchés).

La phytothérapie est clé pour nourrir l’énergie des Reins Yin ou Yang, ou souvent les deux car Yin et Yang sont dépendants l’un de l’autre. Il existe des plantes réchauffantes ou plus raffraîchissantes, des plantes tonifiantes du Yin, du Yang, des plantes qui vont agir sur la nervosité ou l’apathie, sur la mémoire, le sommeil, l’humeur… Souvent cela passe par le soutien du système digestif (système Rate-Estomac) avec des plantes spécifiques qui vont aider à bien assimiler et à fabriquer du Qi, du carburant en quelque sorte.

Toujours est imposée une bonne hygiène de vie, avec une nutrition adéquate qui tient en compte la manifestations des problèmes; éviter une nourriture trop échauffante (comme l’agneau, la plupart des épices, gingembre, cannelle, l’ail, les oignons …) s’il y a des signes de chaleur ou éviter des aliments trop refroidissants (tofu, lait et fromage, crudités…) si c’est notre énergie yang qui est plus en vide et nous avons des signes de froid.

Enfin il faut aussi un équilibre dans nos activités, qu’elles soient professionnelles, sociales, familiales, sportives, et ne pas « brûler la chandelle par les deux bouts »

L’équilibre avant tout est prôné par la médecine chinoise depuis très longtemps. Dans le chapitre 23 du Huang Di Nei Jing-Su Wen (Classique de l’Interne de l’Empereur Jaune), il est dit :
« Trop se servir des yeux blesse le Sang [i.e. le Cœur] ; trop rester couché blesse le Qi [i.e. le Poumon] ; trop rester assis blesse les muscles [i.e. la Rate] ; trop rester debout blesse les os [i.e. les Reins] ; faire trop d’exercice blesse les tendons [i.e. le Foie]. »

%d blogueurs aiment cette page :